samedi, octobre 31, 2020

130 organisations proclament la libération de l’activiste émirati Ahmed Mansour

Courrier arabe

Lors d’un discours ouvert, envoyé au gouvernement des Émirats arabes unis (EAU), plus de 130 organisations ont appelé à la libération, immédiate et inconditionnée, de l’activiste militant des droit de l’homme «Ahmed Mansour».

Les organisations avaient accusé les autorités émiraties d’avoir emprisonné Ahmed Mansour «seulement pour avoir exercé son droit de liberté d’expression, assuré par la constitution, en menant un travail pacifique, dans le domaine des droits de l’homme».

Amnesty international, Human Rignts Watch (HRW), l’association des victimes de la torture aux EAU, le Centre des libertés civiles, et tant d’autres, avaient de suite, signalé «la probabilité que la vie de l’activiste émirati était en danger», en notant «qu’il avait été battu, et qu’il avait lancé une grève de la faim, pour protester les conditions de détention indignes».

Elles avaient également indiqué que l’affaire représentait un scandale pour les EAU, en soulignant que «le 22 octobre prochain, Mansour fêtera ses 50 ans, enfermé, seul dans une cellule indigne, alors que son pays célèbre l’année 2019, comme étant celle «du pardon».

Notons que depuis sa première arrestation en 2011, alors qu’il avait proclamé une campagne de réforme au pays, à l’ombre de la vague du printemps arabe, Mansour fut placé sous surveillance électronique, par les autorités de son pays.

Et bien que les autorités émiraties prétendent que Mansour a été interpellé, le 20 mars 2017, pour «diffusion d’idées raciales et mensongères, et œuvre à la déstabilisation du pays», les organisations humanitaires affirment que «l’activiste est en prison pour avoir exprimé ses opinions en public, et sur les réseaux sociaux».

Aujourd’hui, en dénonçant une campagne d’interpellations abusives et arbitraires, qui vise à étoffer la liberté d’expression, et à camoufler les pratiques indignes dans le pays, elles se mobilisent pour proclamer la libération d’un icone de la liberté, espérant qu’un jour, les droits de l’hommes aux EAU seront revalorisés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

MEE parle des crimes commis, en Libye, par les mercenaires de Wagner

Le site britannique, Middle East Eye, a mis la lumière sur les crimes commis par les mercenaires de la compagnie russe Wagner, dans différentes...

Sources : «Rafah sera bientôt ouvert et les fruits des rencontres égypto-palestiniennes seront cueillis»

Des sources égyptiennes privées ont révélé que «le Caire a décidé de rérouvrir le point de passage de Rafah de façon presque permanente, durant...

Qatar : Le gouvernement présente du nouveau concernant le bébé jeté à la poubelle de...

Le bureau chargé de la communication au gouvernement du Qatar, a lancé aujourd’hui vendredi, un nouveau communiqué, au sujet de l’affaire où un groupe...

Le prince héritier saoudien convoqué par un tribunal américain via WhatsApp

Le tribunal de Washington, aux États-Unis, a convoqué le prince héritier de l’Arabie saoudite, Mohamed ben Salmane (MBS), et 9 autres responsables saoudiens, via...

Azerbaïdjan : 91 civils tués par les bombardements arméniens

Les attaques arméniennes contre les territoires azerbaïdjanais ont fait 91 morts et 400 blessés parmi les civils, a fait savoir le parquet général azerbaïdjanais. Dans un communiqué rendu public, vendredi,...