dimanche, octobre 24, 2021

200 Rohingyas sont morts en tentant de fuir le Myanmar en 2020

L’ONU a annoncé, jeudi, que 2400 musulmans rohingyas ont fui le Myanmar en 2020 et que 200 d’entre eux ont trouvé la mort durant la fuite.

C’est le Haut-commissaire des Nations unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, qui a donné ce bilan macabre, lors de la conférence virtuelle des donateurs pour les réfugiés rohingyas, organisée par les Nations unies, l’Union européenne et les USA.

« Le désespoir des Rohingyas, confirmé par la montée en puissance du nombre de ceux qui fuient le Myanmar, n’est plus à démontrer » a affirmé Grandi, lors de son allocution, notant que « selon les estimations, 2400 personnes ont fui le Myanmar au cours de l’année 2020, dans un dangereux périple qui dure parfois des mois ». Et d’ajouter : « 200 personnes ont péri durant cette pénible fuite ».

Le responsable onusien a appelé à « une intervention rapide de la part de la communauté internationale pour mettre fin aux souffrances des Rohingyas ».

Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, avait déclaré, mercredi, que « les autorités du Myanmar sont responsables du calvaire des réfugiés rohingyas ».

« Les violations des droits de l’homme commises à l’encontre des Rohingyas ne doivent pas rester impunies… Ceci est crucial pour mettre au point une réconciliation durable » a-t-il ajouté lors de la réunion des membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE).

Le 25 août 2017, l’armée birmane a lancé une campagne brutale de nettoyage ethnique contre les musulmans rohingyas vivant au Myanmar. Les massacres, les viols et les incendies criminels ont forcé plus de 740 000 Rohingyas à fuir, la plupart vers le Bangladesh, qui accueillait déjà entre 300 000 et 500 000 réfugiés rohingyas ayant fui la persécution dans leur pays à partir des années 1990.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos