jeudi, avril 15, 2021

Irak : un amendement constitutionnel pour réduire le nombre des députés

Le Comité des amendements constitutionnels en Irak a annoncé, mercredi, avoir parachevé la procédure d’amendement des articles de la Constitution, portant notamment sur la réduction du nombre de députés à 180.

C’est ce qui ressort d’une déclaration d’un membre du Comité affilié à la présidence irakienne, Mohsen al-Saâdoun, parue dans le journal Al-Sabah.

Al-Saâdoun a indiqué que les tâches du Comité avaient été accomplies. Des amendements ont été apportés à certains articles de la Constitution, dont principalement la réduction du nombre des Parlementaires de 329 à 180.

« L’article 76 a été amendé. Il dispose que le candidat du plus grand bloc parlementaire doit être chargé de former le gouvernement », a-t-il ajouté.

Poursuivant : « Le Comité a décidé d’élargir les prérogatives du président irakien, au lieu de passer d’un régime politique parlementaire à un régime présidentiel, car cela nécessite de nombreux amendements ».

Le Comité a amendé, en un an, plusieurs articles controversés de la Constitution irakienne approuvée en 2005, pendant l’occupation américaine du pays.

Selon la Constitution irakienne, les amendements doivent être remis au Parlement pour être débattus et votés, avant de passer à un référendum populaire. Si la majorité des électeurs dans trois gouvernorats (sur un total de 18) s’y opposent, les amendements sont rejetés.

La Présidence irakienne a décidé, en Octobre 2019, de former un Comité afin d’amender la Constitution, suite à des manifestations populaires importantes qui ont secoué le pays.

Les vagues de protestations avaient mené à la démission de l’ancien Premier ministre Adel Abd al-Mahdi, et l’ancien chef du service de renseignement, Moustafa Al-Kazimi, lui avait succédé.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos