dimanche, août 14, 2022

Tunisie: les magistrats entament leur grève pour protester contre la révocation de 57 de leurs confrères par Kaïs Saïed

Les magistrats tunisiens ont entamé, lundi, une grève d’une semaine dans tous les tribunaux du pays, à l’appel des principaux syndicats de magistrats, pour protester contre la décision du président de la République, Kaïs Saïed, de révoquer 57 de leurs confrères accusés entre autres de corruption.

Le président de l’Association tunisienne des jeunes magistrats (Atjm – indépendante), Mourad Massoudi, a indiqué que la grève a débuté dans tous les tribunaux du pays et qu’elle a été largement suivie.

Pour l’heure, les autorités tunisiennes n’ont émis aucun commentaire sur les conséquences de la grève sur le travail des tribunaux.

« Nous sommes arrivés à un point de non-retour. L’indépendance judiciaire est menacée, le magistrat est à la merci d’une décision de révocation sans en connaître les raisons », a déclaré Massoudi, lui-même limogé, suite à la décision de Saïed.

Et le président de l’Atjm d’ajouter : « nous sommes en grève pour tenter de défendre l’indépendance du pouvoir judiciaire, étant donné que la plupart des magistrats révoqués, l’ont été sur fond de leurs décisions judiciaires rendues qui n’allaient pas dans le sens de la volonté du président Kaïs Saïed ».

« Le chef de l’État voulait que les magistrats agissent selon son bon vouloir », a estimé Massoudi.

Il a expliqué que « la grève devrait se poursuivre au moins jusqu’à la semaine prochaine », faisant observer qu’elle « va se prolonger sans nul doute si le président de la République ne revenait pas sur sa décision ».

Le président de l’Atjm a accusé le chef de l’État de s’octroyer le pouvoir de révoquer les magistrats sans le moindre recours possible.

Kaïs Saïed avait publié, mercredi, un décret-loi portant révocation unilatérale de 57 magistrats sur fond d’accusations qui leur ont été adressées dont « l’obstruction au déroulement de l’instruction, l’entrave à l’exercice de la justice en lien avec des affaires de terrorisme, la corruption financière, et l’outrage aux mœurs ».

Cette décision a été rejetée sur le plan interne, en particulier par des syndicats et des partis politiques. De plus, des critiques internationales ont été formulées, notamment, de la part des Etats-Unis d’Amérique et de l’ONG « Amnesty International ».

L’Association des magistrats tunisiens (Amt) avait décidé, samedi, d’observer une grève d’une semaine, d’organiser des sit-in ouverts aux sièges des structures syndicales judiciaires et de ne pas candidater aux postes judiciaires pour remplacer les magistrats révoqués ainsi qu’aux postes au sein des instances régionales relevant de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie).

La Tunisie souffre, depuis le 25 juillet dernier, d’une crise politique aiguë, lorsque le président Saïed avait imposé des « mesures d’exception », en limogeant le Chef du gouvernement, en suspendant les activités du Parlement avant de le dissoudre le 30 mars 2022, et en légiférant par voie de décrets.

SourceAgences

Dernières infos

Perquisition chez Trump : Saisie de documents secrets sur le « président de la France »

Des documents concernant le "président de la France" ont...

L’ONU met en garde contre le risque d’une famine en Somalie

Les Nations Unies ont mis en garde, vendredi, contre...

Les inondations au Yémen ont fait 77 morts, selon les Nations unies

Les Nations Unies ont annoncé, vendredi, que 77 personnes...

Le Qatar envoie des aides financières pour payer les salaires des militaires libanais

L’armée libanaise a reçu, ce vendredi 12 août 2022,...

À ne pas rater

Offensive contre Gaza : Les pays du Golfe condamnent et appellent à la protection des civils

L’offensive israélienne lancée vendredi 5 août 2022, contre la...

Émirats arabes unis : les inondations font sept morts

Le ministère de l'Intérieur des Émirats arabes unis a...

Des pluies torrentielles s’abattent sur le Golfe (Vidéos)

Des pluies torrentielles se sont abattues sur les pays...

«Washington a demandé l’arrestation de l’avocat de Khashoggi», affirme un responsable émirati

Un responsable travaillant au gouvernement des Émirats arabes unis...

Tunisie : Un imam en congé forcé pour avoir lu un passage du Coran avec le mot «mounkaliboun»

En Tunisie, l’imam de la mosquée Assalam de Nabeul, Mohamed Zineddine, a été mis en congé forcé de dix jours pour avoir lu un...

Tunisie: Le tribunal administratif suspend l’exécution de nombreuses décisions de révocation de magistrats

Le tribunal administratif de Tunis a suspendu l'exécution de la décision du président Kaïs Saïed de révoquer un certain nombre de juges, rendue en...

Tunisie : approbation officielle de l’accord de prêt avec la BIRD

Un décret présidentiel relatif à l'approbation d'un accord de prêt avec la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) de 130 millions...

Tunisie : arrestation de l’ancien député Rached Khiari

Un avocat tunisien a signalé, mercredi, que «les autorités de son pays ont interpellé l’ancien député Rached Khiari». Ce dernier était recherché par la...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here