dimanche, mai 9, 2021

La Russie et les États-Unis empêchent le Conseil de sécurité d’imposer un cessez-le-feu immédiat en Libye

Courrier arabe

Lors d’une réunion à huis clos pour discuter la situation problématique en Libye, le Conseil de sécurité de l’ONU a échoué, jeudi, à aboutir à un accord stratégique qui devra imposer un «cessez-le-feu immédiat en Libye», après l’objection de la Russie et des États-Unis à la décision.

Pour être approuvée officiellement, la décision a besoin de l’accord de 9 membres du Conseil sans que ses 5 membres permanents ; les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, la Russie et la Chine ne fasse appel au veto, qui leur permet de bloquer toute résolution ou décision, quelle que soit l’opinion majoritaire au Conseil.

Reuters, a rapporté, d’après des sources diplomatiques, que les États-Unis et la Russie avaient déclaré qu’elles «ne pouvaient pas, pour le moment, approuver la décision du Conseil».

Selon les sources, la Russie s’est opposée à la décision du Royaume-Uni, car elle blâme «uniquement » le général à la retraite Khalifa Haftar, pour l’offensive militaire qu’il a lancée contre Tripoli.

Cependant les États-Unis n’avaient pas révélé la cause de leur objection à une décision qui invite aussi les parties influentes sur la zone à garantir le respect de la trêve, et à assurer un passage inconditionnel des aides humanitaires.

Pour le moment, rien n’est clair si le Royaume-Uni va continuer les négociations au sujet de la décision, dans un temps où la capitale Tripoli, sous offensive militaire depuis plus de deux semaines, continue à lancer des appels à la communauté internationale pour intervenir en urgence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos