vendredi, janvier 22, 2021

Accord de réconciliation du Golfe : Un premier citoyen qatari entre en Arabie saoudite

Un premier citoyen qatari a traversé, samedi matin, le poste-frontière « Salwa », suite à la réouverture de la frontière terrestre entre l’Arabie-saoudite et le Qatar, en application de l’Accord de réconciliation du Golfe.

La chaîne saoudienne Al-Ikhbariya (officielle) a rapporté que les autorités du royaume avaient rouvert le poste de « Salwa » sur la frontière qatarie, après une fermeture qui a duré plus de 3 ans en raison de la crise du Golfe.

L’Arabie saoudite a fermé, depuis juin 2017, ses frontières avec le Qatar, dans le cadre d’une grave crise dans la région du Golfe, au cours de laquelle le Royaume, le Bahreïn, les Émirats arabes unis (EAU) et l’Égypte avaient imposé un blocus terrestre, maritime et aérien au Qatar, sous prétexte qu’il soutenait le terrorisme. Doha a nié ces accusations considérant qu’elles constituaient une tentative de saper sa souveraineté.

Cependant, le Koweït a annoncé, lundi dernier, que l’Arabie saoudite et le Qatar étaient parvenus à un accord pour la réouverture de l’espace aérien et les frontières terrestres et maritimes entre les deux pays et pour mettre fin à la crise du Golfe.

Selon la chaîne saoudienne, le premier véhicule qatari a traversé le poste-frontière « Salwa » vers le royaume, suite à la vérification des papiers d’identité du conducteur.

Cité par Al-Ikhbariya, le citoyen qatari a indiqué : « Nous sommes dans notre deuxième pays, et nous nous réjouissons de vous voir aussi heureux ».

Et d’ajouter : « On nous a accueillis chaleureusement sur la frontière et on nous a offert des fleurs. Nos frères saoudiens étaient très heureux de nous voir arriver. »

Les EAU ont également décidé de rouvrir toutes leurs frontières terrestres, maritimes et aériennes avec le Qatar, en application de l’Accord de réconciliation du Golfe et ce, à partir de ce samedi, selon l’agence de presse officielle (WAM).

Le 41ème sommet du Golfe s’est tenu, mardi dans la ville d’Al-Ula, au nord-ouest de l’Arabie saoudite, avec la participation de l’émir du Qatar, Tamim Ben Hamad Al Thani, pour la première fois depuis plus de 3 ans et a abouti à un accord pour résoudre la crise du Golfe.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos