mardi, juillet 14, 2020

Affaire Khashoggi: Le Congrès américain décide de mener sa propre enquête

Courrier arabe

Le président de la commission du renseignement de la Chambre des représentants américains «Adam Schiff» a déclaré que le Congrès suivra l’affaire du journaliste saoudien Jamal Khashoggi de près, pour identifier les responsables et les juger.

«Adam Schiff» nota hier, lors d’un communiqué: «Condamner à mort 5 civils, jugés coupables pour le meurtre de Khashoggi, est un plan élaborée par l’Arabie saoudite pour éloigner du crime, la direction saoudienne, dont le prince héritier «Mohamed ben Salmane» se trouve en tête, accompagné de ses conseillers».

Il signala que la version saoudienne qui indiquait que le meurtre avait été commis par des rebelles, «contredisait les preuves et le raisonnement», et le qualifia de «crime barbare».

Suivre l’affaire jusqu’au bout

«Schiff» mentionna avoir demandé au directeur de la CIA de présenter durant les 30 jours qui suivent, un rapport au Congrès, concernant les responsables actuels et anciens, qui avaient participé au crime, ou en étaient complices.

Il affirma que «la commission du renseignement de la Chambre des représentants américains insistait à poursuivre le rapport en question, et qu’elle se battra pour que les responsables du crime seront condamnés, en supportant les réformateurs saoudiens, tyrannisés par les autorités saoudiennes soutenues par le président américain «Donald Trump»».

Rappelons que le procureur général saoudien avait condamné lundi, 5 personnes à mort, après les avoir jugés coupables du meurtre du journaliste saoudien «Jamal Khashoggi» assassiné au consulat de son pays à Istanbul le 2 octobre 2018.

Les décisions de justice avaient choqué l’opinion publique, en acquittant deux principaux suspects ; «Ahmed al-Essiri», l’ancien chef des services de renseignement secrets saoudiens, et «Saoud al-Qahtani», l’ancien conseiller du prince héritier saoudien «Mohamed ben Salmane».

Le procès a été dénoncé par des parties populaires et humanitaires, appelant les Nations unies à envoyer des détectives spécialisés, et à revoir l’affaire de plus près, pour juger les vrais responsables.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Arrêté à l’aéroport Djerba-Zarzis, un professeur à la Sorbonne subit un mauvais traitement des...

Le maître de Conférences à l'université de la Sorbonne et l'ex-conseiller de l'ancien président de la République, Mohamed Hnid, a été arrêté, ce dimanche,...

La NOC accuse les Émirats Arabes Unis d’être le premier responsable de l’arrêt renouvelé...

La compagnie pétrolière nationale de la Libye (NOC) a dénoncé, hier dimanche, explicitement l’arrêt renouvelé de la production et la suspension des exportations de...

Covid-19: les États-Unis enregistrent prés de 700 nouveaux décès en 24 heures

Le bilan des victimes du coronavirus aux Etats Unis est passé, dimanche, à 137 418 morts, après que les autorités sanitaires du pays aient...

Yémen: les Houthis ciblent une installation pétrolière saoudienne et plusieurs aéroports

Le groupe rebelle yéménite des Houthis a déclaré dans un communiqué : "Nous avons ciblé avec précision la grande installation pétrolière de Jizan, dans...

Libye: Haftar impose des conditions pour permettre l’exploitation du pétrole

Le seigneur de guerre renégat Khalifa Haftar, chef des milices rebelles de l'est de la Libye, a déclaré, samedi, qu'il continuera à bloquer la...