samedi, août 15, 2020

Affaire Khashoggi : Les autorités turques lancent un mandat d’arrêt contre 20 personnes  

Courrier arabe

L’agence de presse turque, Anadolu, a déclaré que la 11ème cour pénale à Istanbul a approuvé une liste d’accusation, concernant 20 personnes, inculpées dans le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, et a lancé un mandat d’arrêt à leur encontre à travers l’Interpol.

L’agence indiqua que «l’approbation était une réponse à la demande déposée, le 25 mars dernier, par le procureur général d’Istanbul, lors de laquelle il avait proclamé que la peine capitale soit imposée aux 20 personnes jugées coupables du meurtre».

Elle signala que «le procureur proclama que la peine capitale (prison à vie) soit imposée à «Ahmad ben Mohamed Assiri», l’ancien vice-président des renseignements généraux en Arabie saoudite, à «Saoud al-Qahtani», le conseiller du prince héritier saoudien Mohamed ben Salmane, et à 18 autres personnes, toutes jugées coupables d’incitation au meurtre prémédité et d’avoir pratiqué la torture barbare», notant que les deux premiers avaient comploté le meurtre et avaient ordonné à l’équipe d’exécuter la mission.

Les Turcs se basent sur leur propre enquête  

Anadolu souligna que «le procureur d’Istanbul affirma avoir élaboré sa liste, après avoir collecté toutes les preuves sur le crime, suivi les mouvements des accusés sur les terres turques, entendu toutes les parties, visionné les caméras de surveillance, écouté les appels téléphoniques et tenu compte des déclarations des tribunaux saoudiens».

Ainsi, les noms des 20 personnes concernées ont été inscrits dans la liste rouge de la Turquie, et un mandat d’arrêt a même été lancé contre eux, à travers la police internationale (Interpol), demandant aux autorités saoudiennes de les livrer à Ankara.

Rappelons que l’Arabie saoudite avait organisé une enquête sur le meurtre de Khashoggi, lançant par la suite un procès pour juger les responsables, et suite auquel 5 personnes furent condamnées à mort et 3 autres à plusieurs années de prison, innocentant al-Qahtani et Assiri.

Khashoggi fut assassiné le 2 octobre 2018, au consulat de son pays à Istanbul, et sans que les véritables responsables ne soient jugés ou que son corps soit retrouvé à ce jour, son affaire est l’unes des plus médiatisées au monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Covid-19 : 10 nouveaux décès en Algérie et 3 en Libye

L’Algérie a annoncé, vendredi, avoir déploré dix décès liés à la pandémie de la Covid-19 et la Libye en a recensé 3 morts. Le ministère...

L’affaire du blocus aérien imposé au Qatar marque de nouvelles évolutions

Selon le site américain Bloomberg, les quatre pays originaires du blocus du Qatar ont déclaré qu’ils avaient interdit l’aviation qatarie d’utiliser leurs espaces aériens...

Les Palestiniens brûlent des portraits du prince héritier émirati, Mohammed ben Zayed

Plusieurs Palestiniens ont brûlé, vendredi, des portraits du prince héritier des Emirats arabes unis (EAU), Mohammed ben Zayed, lors de manifestations en Cisjordanie, dénonçant...

Égypte : Revu des évènements marquants des massacres de Rabia et d’al-Nahda

À l’occasion du 7ème anniversaire des violentes dispersions des sit-in de Rabia et d’el-Nahda, le 14 août 2013 en Égypte, Courrier arabe a établi...

La dégradation des situations de vie dans les régions de l’est libyen menace-t-elle le...

En Libye, des médias locaux et internationals signalent que la dégradation de la situation de vie et des conditions sécuritaires, ainsi que la crise...