vendredi, mars 5, 2021

Afghanistan : Les forces américaines commencent à se retirer

Un responsable américain a déclaré, lundi, que les Etats-Unis ont commencé à retirer les forces américaines de l’Afghanistan, en application à l’accord de paix signé entre Washington et le Mouvement des Talibans dans la capitale qatarie Doha.

L’initiative américaine de retrait des forces est intervenue au milieu d’une instabilité politique à Kaboul, qui menace l’application de l’accord.

C’est ce qui ressort de la déclaration d’un responsable américain, ayant requis l’anonymat, citée par l’agence américaine Associated Press.

La même source a souligné que « des centaines de soldats ont quitté l’Afghanistan, comme prévu, et ne seront pas remplacés, et ce, conformément au plan américain relatif à la réduction du nombre de soldats de 13 mille à 8600 éléments en Afghanistan ».

Le retrait des soldats américains intervient au moment où Ashraf Ghani et son concurrent Abdullah Abdullah prêtent serment pour la présidence de l’Afghanistan, dans deux cérémonies distinctes. Ceci crée certaines complications pour Washington dans l’application de l’accord pour mettre fin à une guerre de 18 ans.

L’élection présidentielle afghane avait été tenue en septembre dernier avec une faible participation des électeurs. Le processus avait abouti à la réélection d’Ashraf Ghani, président actuel, sauf que son concurrent Abdullah Abdullah avait contesté les résultats, revendiquant la présidence.

L’accord de paix américano-afghan stipule que Washington commence à retirer ses forces au bout de 10 jours après la signature dudit accord.

Le Secrétaire d’Etat américain à la Défense, Mark Esper a délégué au commandant des forces américaines en Afghanistan, Scott Miller, la prise de la décision du retrait, a rapporté l’agence de presse américaine.

Il est à rappeler que le 29 février, un accord entre les États-Unis et les Talibans, ouvrant la voie au retrait progressif des États-Unis d’Afghanistan a été signé dans la capitale du Qatar, Doha.

L’Afghanistan est le théâtre d’une guerre qui persiste depuis octobre 2001, lorsqu’une alliance militaire internationale dirigée par Washington a renversé le règne des Talibans en raison de l’association du mouvement avec Al-Qaïda, qui a revendiqué les attaques 11 septembre 2001 aux États-Unis.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos