mercredi, janvier 20, 2021

Al-Mechri affirme que « la guerre du gouvernement libyen était avec les Émirats arabes unis »

Courrier arabe

Lors d’une interview accordée à la chaîne d’information « al-Jazeera », le président du Haut conseil d’État libyen, Khaled el-Mchri, a signalé, hier, samedi, que la relation entre son pays et les Émirats arabes unis (EAU) était «une relation de guerre et de froid», indiquant que le général à la retraite, Khalifa Haftar, était «un outil dans les mains des pays régionaux».

El-Mechri a également indiqué que «Haftar voulait retourner vers les tables de négociations après avoir cumulé les échecs», signalant que le GNA refusait cette idée, il a expliqué : «Haftar est un outil utilisé par les pays régionaux, et nous refusons quelconque soumission ou condition».

Haftar est indésirable  

«Haftar devra se rendre, et il devra être présenté devant un tribunal militaire», avait-il déclaré, en ajoutant qu’il était surpris de voir le général en retraite placer des conditions pour négocier alors que c’était lui le perdant.

Al-Mechri a souligné que «le GNA refusait la présence de Haftar, et qu’il appelait à ce que les pays qui le soutiennent avec des armes et de l’argent soient sanctionnés ».

Il a aussi affirmé : «Tripoli refuse que l’Égypte se mêle aux affaires des Libyens», précisant que la Libye était un État souverain.

Rappelons que l’initiative annoncée au Caire propose un cessez-le feu au niveau du territoire libyen, à partir de lundi 8 juin, et relance un appel à reprendre les pourparlers des 5+5 sous l’égide des Nations unies.

Par ailleurs, sur le terrain, les forces du GNA avaient annoncé, vendredi soir, que «les milices de Haftar et les mercenaires qui les soutenaient avaient fui la ville de Syrte (à 450 km à l’est de Tripoli) et que les chefs de la ville avaient proposé de la livrer au GNA».

Aux dernières évolutions, les médias du GNA indiquent que leurs troupes avancent et qu’elles enchaînent les victoires, et signalent que la prise de la ville n’était qu’une question de temps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos