samedi, janvier 23, 2021

Al-Otaiba pour Yediot Aharonot : «Israël est une chance à saisir non pas un ennemi à fuir»

Courrier arabe

Le journal israélien, Yediot Aharonot, a dédié son éditorial de ce vendredi 12 juin à un article rédigé par l’ambassadeur des Émirats arabes unis (EAU) à Washington, Youssef al-Otaiba, à travers lequel il signala qu’Israël n’était pas «un ennemi mais une chance que les Arabes devaient saisir».

Al-Otaiba, de par le fait d’être l’un des partisans de la normalisation avec l’État hébreu, nota, dans son article intitulé «soit l’annexion ou la normalisation», que «les chefs israéliens avaient toujours abordé avec excitation la normalisation avec les EAU et les autres pays arabes».

Cependant, il déplora le fait que leurs propos contredisaient le grand plan qui vise à annexer des parties de la Cisjordanie, indiquant que «ce dernier défiait l’opinion public arabe, concernant les droits des Palestiniens, et impactait principalement la Jordanie, dont la stabilité sera bénéfique pour la région et pour Israël particulièrement».

L’auteur vante le rôle de son pays

Il continue, en notant : « depuis des années, les EAU ont fait preuve d’un soutien illimité à la paix dans la région», rappelant que son pays avait contribué aux efforts pour minimiser les conflits dans la région, à aider à offrir les motifs pour favoriser une focalisation au niveau des affaires qui impliquaient plusieurs parties et qu’il s’était opposé activement à la violence.

«Nous avons classé le «Hezbollah» comme organisation terroriste, nous avons estompé les incitations du «Hamas», nous avons dénoncé les provocations israéliennes, et nous sommes restés tout le temps partisans du peuple palestinien désireux à une initiative de paix arabe», avait-il ajouté.

Il a également indiqué que «les EAU initiaient des projets pour favoriser l’échange culturel et parvenir à comprendre Israël», signalant qu’Abu Dhabi encourageait les Israéliens à être optimistes et à espérer prochainement des relations plus ouvertes et plus normalisées.

L’annexion freinerait la normalisation

Al-Otaiba a signalé que «le plan d’annexion d’Israël allait bouleverser la situation», expliquant que «les aspirations israéliennes à de meilleures relations sécuritaires, économiques et culturelles avec le monde arabe et avec les EAU seraient gâchées».

«Israël et les EAU possèdent deux des meilleurs armées de la région, qui partagent les mêmes craintes liées au terrorisme et à l’offensive », avait-il indiqué, en espérant une proche collaboration riche et développée, entre les deux institutions de défense.

Le projet d’annexion et celui de la normalisation sont contradictoires

Après avoir précisé que « le projet d’annexion et celui de la normalisation étaient contradictoires », al-Otaiba a affirmé que le désir des EAU et celui d’une importante partie du monde arabe était de croire «qu’Israël était une chance à saisir non par un ennemi à fuir», mais que « si le projet d’annexion d’Israël était mis en œuvre cela prouverait que nous avons peut-être tort » avait-il ajouté vers la fin, avant de préciser que les EAU et l’État hébreu faisaient face à des problèmes communs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos