vendredi, septembre 24, 2021

Algérie : Grâce présidentielle pour 18 détenus du mouvement populaire (Hirak)

Le Président algérien Abdelmajid Tebboune a accordé, dimanche, la grâce présidentielle à 18 militants du mouvement populaire (Hirak) actuellement incarcérés.

C’est ce qui ressort d’un communiqué du ministère algérien de la Justice, dont l’Agence Anadolu a consulté une copie.

« Le ministère de la Justice annonce qu’à l’occasion du 59e anniversaire de l’Indépendance, le président de la République, Abdelmajid Tebboune, a décidé des mesures de clémence en faveur des jeunes poursuivis et arrêtés pour avoir participé aux manifestations du Hirak et pour les actions qui en ont découlé », indique le communiqué.

Et d’ajouter : « Dans ce contexte, les autorités judiciaires ont entamé, dès aujourd’hui (dimanche), les démarches de libération de ces 18 personnes, et le processus se poursuit. »

Le président Tebboune avait gracié 59 militants en février dernier, à l’occasion du deuxième anniversaire du Hirak, à savoir le 22 du même mois, dans le cadre des mesures d’apaisement qui ont suivi sa rencontre avec les dirigeants des partis politiques.

Selon la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (non gouvernementale), 304 militants du Hirak ont été arrêtés et emprisonnés jusqu’au début du mois de juillet, dans 36 des 58 wilayas (provinces) du pays.

Les organisations de défense des droits de l’homme et les partis d’opposition en Algérie demandent depuis des mois au président du pays de libérer les personnes arrêtées lors des manifestations du Hirak ou en raison de leurs publications sur les réseaux sociaux.

La décision de Tebboune a coïncidé avec la célébration de la fête nationale algérienne (fête de l’indépendance), correspondant au 5 juillet de chaque année.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos