lundi, mai 23, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Algérie : Le sommet de la Ligue arabe aura lieu au dernier trimestre de 2022

Le sommet de la Ligue des Etats arabes, prévu à Alger en mars prochain, a été décalé de plusieurs mois. Selon le Président algérien, Abdelmadjid Tebboune, le rendez-vous aura lieu au dernier trimestre de l’année en cours.

« Une réunion officielle des ministres arabes des Affaires étrangères sera tenue en mars prochain au Caire durant laquelle la date définitive du sommet sera officialisée. L’évènement est prévu pour le dernier trimestre de l’année en cours et il sera probablement lié à une journée historique pour l’Algérie », a déclaré le chef de l’Etat algérien, lors d’une entrevue avec des journalistes, diffusée mardi soir par la chaîne de télévision publique.

Selon lui, « aucun événement ne doit être anticipé, car la rencontre des frères en mars déterminera la date du sommet ». Poursuivant, Abdelmadjid Tebboune a démenti « l’existence d’un quelconque désaccord entre les dirigeants arabes concernant l’organisation du prochain sommet arabe en Algérie ».

« Il n’y aucun désaccord. Au contraire, nous n’avons trouvé que des encouragements de la part des dirigeants arabes frères, du Golfe, de l’Egypte, de la Tunisie et du Yémen qui attendent la tenue de ce sommet en Algérie. Tous les frères arabes attendent le sommet en raison de la politique de l’Algérie, équidistante à l’égard de toutes les parties et qui ne jette pas l’huile sur le feu pour provoquer la Fitna (discorde) entre les pays. Nous tendons plutôt à unir les pays autant que possible », a-t-il assuré.

Dans ce sens, il a formé le vœu de voir le sommet d’Alger sanctionné de résultats « très positifs », d’autant que « le monde arabe en a besoin ». « Arrêtons la désunion. La Ligue arabe avait aujourd’hui besoin de revoir ses textes et ses lois », a-t-il lancé, affirmant au passage « qu’au vu de la tournée effectuée par le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, dans certains pays arabes, tout le monde était d’accord pour la tenue du sommet d’Alger ».

Pour rappel, le Président Abdelmadjid Tebboune avait annoncé à deux reprises, en 2021, la tenue du sommet arabe au mois de mars 2022. Mais en décembre dernier, le secrétaire général adjoint de l’organisation panarabe, Hossam Zaki, avait annoncé le report du rendez-vous pour « des raisons sanitaires ».

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos