lundi, avril 19, 2021

Amnesty International : les États européens ignorent les souffrances des détenus en Arabie saoudite

Courrier arabe

L’ONG Amnesty International a critiqué, dans un communiqué publié ce mercredi, l’Union Européenne pour son manquement à ses obligations d’appuyer et de protéger les militants des droits humains qui font face à des menaces de mort en Arabie saoudite.

L’organisation internationale basée à Londres a affirmé: « les restrictions croissantes imposées sur la société civile dans le royaume n’ont pas trouvé une réaction claire de la part de l’Union Européenne qui défend rarement les militants des droits de l’Homme en Arabie saoudite ».

La directrice des institutions européennes dans Amnesty International Eve Geddie a déclaré: « lorsque l’UE et ses États membres soutiennent les défenseurs des droits de l’homme, cela pourrait être comme la différence entre la liberté et la prison, la vie et la mort ».

Elle a ajouté: « toutefois, lorsqu’ils ne réagissent pas, les défenseurs des droits de l’homme sont livrés à leur propre destin, ce qui peut avoir un impact dévastateur sur eux et sur les communautés pour lesquelles ils militent ».

Eve Geddie a poursuivi: « Nos recherches révèlent de graves incohérences des politiques européennes concernant la protection des défenseurs des droits de l’homme. Par exemple, l’Union européenne s’attache toujours à défendre les opposants en Chine. Toutefois, il n’y a eu pratiquement aucune intervention publique auprès de l’Arabie saoudite en ce qui concerne la répression que subit l’opposition dans ce pays ».

Elle a déploré: « il est clair que le maintien des liens étroits avec le royaume est plus important pour les États européens que la situation des droits de l’homme en Arabie saoudite « .

Il est à rappeler que depuis l’arrivée du prince héritier Mohammed Ben Salmane au pouvoir en juin 2017, une campagne de répression féroce a été lancée contre les opposants qui ont subi toutes sortes de violations des droits humains tels que les arrestations arbitraires, les tortures, les disparitions forcées et les exécutions à l’issue de procès inéquitables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos