Le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, Antonio Guterres, a réitéré, mardi, son appel à traduire en justice les responsables du meurtre, le 02 octobre 2018, du journaliste saoudien, Jamal Khashoggi, au consulat de son pays à Istanbul.

Le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, Stéphane Dujarric, s’est ainsi exprimé lors d’une conférence de presse tenue au siège de l’ONU à New York, à un mois de la commémoration annuelle du meurtre de Khashoggi. Le responsable onusien a déclaré que Guterres a toujours été clair quant à la nécessité de traduire en justice les responsables du meurtre du journaliste saoudien.

Pour ce qui est de l’implication de l’ONU dans le rétablissement de l’image de l’héritier au trône saoudien, Mohammed Bin Salman, Dujarric a affirmé que les actions entreprises conjointement par l’ONU et l’Arabie Saoudite se font par le biais de l’envoyé onusien chargé de la jeunesse sans l’intervention de Guterres.

Khashoggi a été assassiné le 02 octobre 2018 au consulat de son pays à Istanbul dans une affaire qui suscité l’indignation de l’opinion publique internationale.

Agnès Callamard, Rapporteure spéciale des Nations Unies (ONU) sur les exécutions extrajudiciaires s’est exprimée le mercredi 19 juin concernant le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi. Elle a, ainsi déclaré que des éléments et des preuves pertinentes affirment que l’enquête sur cet assassinat doit englober de hauts responsables saoudiens dont le Prince héritier, Mohammed Bin Salman.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here