dimanche, octobre 17, 2021

Antonio Guterres: Le conflit syrien a changé de nature

Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a averti vendredi que le conflit syrien avait « changé de nature », appelant les parties concernées à tenir compte du risque que l’escalade militaire dans le nord-ouest de la Syrie puisse échapper à tout contrôle.

« Je voudrais dire quelques mots pour exprimer ma profonde inquiétude face à ce que je crois être la nature changeante du conflit à Idleb », a-t-il dit lors d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU sur la Syrie demandée par l’Allemagne, la Belgique, les Etats-Unis, la France, l’Estonie, le Royaume-Uni et la République dominicaine.

« Le Conseil est bien conscient de la situation humanitaire dramatique dans la région, notamment à la suite de la dernière offensive », a-t-il déclaré.

« Mais au-delà de la situation humanitaire dramatique, je pense qu’il est important de reconnaître que le conflit a changé de nature. Et nous avons assisté à une escalade très significative ces derniers jours », a noté le secrétaire général.

« Pour autant que je sache, sans qu’une solution ne soit trouvée, je pense que tout cela crée un environnement dans lequel le risque d’une escalade incontrôlée, compte tenu du volume des forces qui sont à Idleb et autour d’Idleb, est quelque chose qui ne peut être pris à la légère », a-t-il fait remarquer.

Le Conseil de sécurité a convoqué une réunion d’urgence vendredi sur l’escalade du conflit dans la province d’Idleb, dernier bastion majeur de l’opposition dans ce pays déchiré par le conflit depuis 2011.

Une frappe aérienne a tué 33 soldats turcs jeudi dans cette province du nord-ouest de la Syrie, ce qui a accru les tensions entre la Turquie, qui soutient des groupes rebelles, et la Russie, alliée du gouvernement syrien.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos