-1.1 C
New York
mercredi, novembre 29, 2023

Buy now

spot_img

Appels pour le renforcement des secours en mer, après le naufrage au large de la Tunisie

Soixante-cinq migrants sont morts noyés au large des côtes tunisiennes dans la nuit du jeudi 9 au vendredi 10 mai. Il s’agit du naufrage le plus meurtrier de ces derniers mois. Et les sauvetages en mer se sont aussi multipliés : la marine maltaise, la marine italienne et le navire humanitaire « Mare Jonio » sont encore intervenus en fin de semaine.

Selon le Haut-Commissariat des Nations unies aux réfugiés (HCR), 164 personnes sont mortes en tentant la traversée de la Méditerranée centrale depuis le début de l’année. C’est un peu moins que l’an dernier, mais proportionnellement beaucoup plus qu’avant. Le HCR appelle à renforcer d’urgence les secours en mer.

« Ce qui nous inquiète particulièrement, c’est que le voyage est de plus en plus mortel pour ceux qui l’entreprennent, explique Charlie Yaxley, porte-parole du HCR pour la Méditerranée et la Libye. Sur les quatre premiers mois de l’année, au départ de la Libye, sur quatre personnes qui ont entrepris la traversée, trois ont atteint les côtes européennes et une est morte en mer. C’est un taux de mortalité ahurissant et qui appelle à une action urgente. Sans cette action, on peut être quasi sûrs qu’il y aura des conséquences tragiques. »

Le HCR appelle à une mobilisation urgente des États et des ONG sur cette question. « Il y a un énorme besoin de renforcement des moyens de sauvetage en Méditerranée centrale. Ce week-end il y a eu plusieurs opérations de secours qui se sont bien passées heureusement, par la marine maltaise, la marine italienne, mais il est essentiel que les États et les ONG aient des navires dans la zone pour aider à sauver des vies en détresse en pleine mer. »

Le problème du cas par cas

Pour Charlie Yaxley, il est une fois de plus indispensable qu’une meilleure coordination se mette en place dans la zone. « Il faut plus de navires et il faut dans le même temps que les États européens se mettent d’accord avec les pays de la région pour définir un mécanisme clair et prévisible pour le débarquement des gens sauvés en mer. Il y a des signes positifs, par exemple lorsqu’une poignée de pays se mettent d’accord pour accueillir un navire et répartir équitablement les migrants et réfugiés, mais ça arrive après des jours voire des semaines d’errance en mer. »

Le porte-parole onusien dénonce cette gestion au cas par cas des sauvetages, qui intoxique par ailleurs le débat politique. « Cette approche au cas par cas alimente les forces populistes. Elle alimente la politique de la « crise » et le sentiment d’urgence. C’est vraiment dans l’intérêt de tous que les États doivent se rassembler et se mettre d’accord sur un mode opératoire qui permette aux commandants de navires de savoir exactement où et comment ils peuvent débarquer des rescapés. Ça permettra de sauver des vies, et de réduire la toxicité du débat politique ».

Dernières infos

Tunisie : des personnalités politiques déférées devant le parquet (Front de salut national)

Le Front de salut national (FSN), une coalition de...

Séisme en Turquie et en Syrie : Le Qatar tient à jouer un rôle pour la reconstruction

Le Croissant-Rouge qatari a indiqué, jeudi, que «l’Etat du...

La Commission européenne interdit à ses employés d’utiliser l’application TikTok

La Commission européenne a demandé à ses employés, ce...

Russie : Crash d’un avion de l’armée dans l’ouest du pays

Un avion du ministère russe de la Défense s'est...

À ne pas rater

La France et les Emirats arabes unis discutent des « défis en Ukraine et en Iran »

La ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, a...

Abou Dhabi et Doha à la tête des villes les plus sûres au monde

Les deux villes du Moyen-Orient, Abou Dhabi et Doha...

L’émir du Qatar participe à un mini-sommet arabe tenu à Abou Dhabi  

Les dirigeants du Conseil coopératif du Golfe (CCG) ont...

Alors qu’elles comptaient la livrer à Alger, les autorités tunisiennes relâchent la militante franco-algérienne sous la demande des Français

Paris est intervenue, lundi, pour libérer la militante politique et journaliste franco-algérienne, Amira Bouraoui, qui a été arrêtée en Tunisie et qui risquait d’être...

La Libye rejette la décision de l’Egypte concernant la démarcation des frontières maritimes

La Libye a rejeté, vendredi, la décision prise par l'Égypte le 11 décembre de délimiter unilatéralement les frontières maritimes entre les deux pays. "Cette démarcation...

Tunisie: Saïed se réunit avec le Premier ministre libyen

Le Président de la République de Tunisie, Kais Saïed a reçu, mercredi, le chef du gouvernement d'union nationale libyen, Abdulhamid Dbeibeh, en présence de...

Algérie-Tunisie: Lamamra reçu à Tunis par Saïed

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a effectué, ce samedi, une visite de travail en Tunisie en sa qualité d'envoyé spécial du...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici