dimanche, octobre 24, 2021

Arabie saoudite : Décès de l’ancien ministre de l’Énergie du royaume

L’ancien ministre saoudien de l’énergie, Ahmed Zaki Yamani, l’architecte des politiques pétrolières du royaume, est décédé, mardi à Londres, à l’âge de 90 ans, selon les médias d’Etat.

La dépouille de Zaki Yamani sera inhumée au cimetière de Jannat al-Muallaa, dans sa ville natale de La Mecque, dans l’ouest de l’Arabie saoudite, a rapporté la chaîne de télévision Al Ekhbariya.

Né à La Mecque en 1930, il a obtenu une licence en droit de l’Université du Caire en 1952, avant de rejoindre les Etats Unis où il a poursuivi ses études de troisième cycle à l’Université de New York et à Harvard.

Yamani a été ministre du pétrole et des ressources minières de l’Arabie Saoudite de 1962 à 1986, et a été une figure influente au sein de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

Le journal saoudien Okaz l’a qualifié de « parrain de l’or noir ».

Il a été, tout au long de son mandat, le témoin d’événements majeurs, dont l’embargo pétrolier arabe de 1973, lorsque les membres arabes de l’OPEP ont imposé un embargo contre les États-Unis en représailles à la décision américaine de réapprovisionner l’armée israélienne pendant la guerre israélo-arabe.

Zaki Yamani avait à l’époque menacé de faire sauter les puits de pétrole saoudiens si les États-Unis envahissaient son pays pour en prendre le contrôle.

Il crée en 1988 la « Fondation Al-Furqan pour le Patrimoine islamique », rattachée à la « Fondation Yamani », dans le but de préserver les œuvres islamiques historiques et de les faire découvrir au monde.

Yamani a ensuite créé, en 1990, à Londres, le « Center for Global Energy Studies », dont la vocation est d’analyser les marchés afin de recueillir des données et des informations objectives sur les questions liées à l’énergie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos