mardi, octobre 20, 2020

Arabie saoudite: les Houthis attaquent une structure pétrolière à Riyadh

Courrier arabe

Le groupe des Houthis au Yémen a mené une attaque avec des drones sur une structure pétrolière à Riyadh, le groupe a aussi lancé, des menaces prévenant l’Arabie saoudite d’éventuelles attaques contre des cibles encore plus sensibles au royaume.

Déclarations glorieuses

Le porte-parole militaire des Houthis, le colonel Yahia Sarie, a affirmé que le groupe été prêt à lancer des attaques si «l’offensive ennemie» se poursuit au Yémen, soulignant les opérations militaires de la coalition saoudienne et émiratie.

Yahia Sarie, dans un communiqué publié sur la chaîne télévisée du groupe, avait déclaré que «sept drones du groupe avaient lancé des attaques sur des constructions vitales ennemies», expliquant que l’opération était une réplique aux «crimes et aux violations commis à l’encontre du peuple yéménite, et au blocus continuel imposé par les ennemis».

Le communiqué souligne aussi que «l’opération été le fruit de travail minutieux, et de la collaboration des braves enfants de la région», annonçant qu’elle avait causé l’arrêt totale des raffineries pétrolières et qu’elle avait affecté directement l’économie saoudienne.

Nouveau stratagème

Par ailleurs, le porte-parole politique du groupe, Mohammed Abd-Essalam, a déclaré que «la grande opération militaire, que le groupe avait mené contre des structures saoudiennes, représente un passage vers une nouvelle ère de combats contre l’Arabie saoudite».

Il explique que « la période à venir des luttes contre l’ennemi, ciblera les structures économiques saoudiennes, jusqu’à ce que l’Arabie saoudite arrête de s’en prendre aux innocents civils yéménites ».

Mohammed Abd-Essalam signale que le groupe possède une liste de zones sensibles et exceptionnelles, qui seront ciblées l’une après l’autre si l’offensive saoudienne ne s’arrêtera pas.

L’Arabie saoudite et le terrorisme

De son côté, le ministre de l’Energie saoudien, Khalid Al-Falih, avait déclaré, à l’Agence saoudienne de presse, juste après l’annonce des Houthis, qui avaient revendiqué l’opération, qu’ «une attaque de drone a ciblé des structures vitales saoudiennes», estimant que cette opération «terroriste», ainsi que celle qui avait ciblé les deux tankers aux côtes émiraties, «ne visent pas uniquement l’Arabie saoudite, mais vise la sécurité des fournisseurs d’énergie dans le monde, et prouvent encore une fois, l’importance de lutter contre les groupes terroristes, y compris les milices Houthis appuyées par l’Iran».

Selon l’Agence de presse saoudienne, la société pétrolière nationale «Saudi Aramco» a fermé la plate-forme, où les constats de dégâts et les travaux de maintenance se poursuivent.

La valeur de la cible

Les structures ciblées se situent à « Dawami » et à « Afife » dans la région de la capitale en Arabie saoudite. Les bases de production visées été reliés, par un pipeline, directement au port de la mer Rouge où les troupes américaines se mobilisent suite aux menaces iraniennes.

L’Arabie saoudite intervient depuis 2015 dans le conflit au Yémen, pour stopper la progression des Houthis, un groupe armé chiite, soutenu par l’Iran, le redoutable ennemi de l’Arabie saoudite.

Selon les observateurs, l’Iran et complice de l’attaque, car il soutien le groupe financièrement, et l’affaire des drones «risque de placer le conflit saoudi-iranien dans une phase critique».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Arabie saoudite : Le boycott des produits turcs adopté par les compagnies et rejeté par...

Un groupe de compagnies saoudiennes actives dans les secteurs du commerce et de l’industrie a annoncé, dimanche, le boycott des produits turcs, joignant la...

Première visite officielle d’un comité israélien au Bahreïn dénoncée sur les réseaux sociaux

Encore une fois, des Bahreïniens et des Arabes ont dénoncé l’accord de normalisation que Manama avait conclu avec Tel-Aviv, félicitant les manifestations que des...

Le ministre de la Tolérance émirati accusé de viol, par une femme britannique

Une femme britannique a accusé le cheikh Nahyan bin Mubarak Al Nahyan de l’avoir agressée sexuellement alors qu’elle travaillait au lancement du festival littéraire Hay...

Le Congrès américain à Al-Sissi : la question des droits de l’homme est une...

Dans une lettre adressée à Abdelfattah Al-Sissi dont le Washington Post a eu une copie, 56 membres du Congrès américain ont souligné l'importance de la question...

L’Azerbaïdjan libère 13 villages de la province de Jabrail

L'Azerbaïdjan a libéré 13 villages de la province de Jabrail, de l'occupation arménienne. L'annonce a été faite par le Président azerbaïdjanais, Ilham Aliyev, lundi sur Twitter. Il a précisé...