mercredi, mai 25, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

Arabie saoudite: l’état de santé des détenus d’opinions se dégrade

Courrier arabe

Le célèbre compte Twitter des détenus d’opinions, qui s’intéresse à publier des informations au sujet des détenus en Arabie saoudite, a révélé que les prédicateurs emprisonnés étaient soumis à la torture et que leur état de santé se détériorait.

Le compte, selon un tweet, annonça: «nous venons de confirmer que le docteur Ali Al-Amri a été transféré vers une prison spécialisée pour la torture, où Saoud Al-Gahtani supervisait les opérations, qui sont maintenant sous l’égide d’une équipe aussi pire que lui».

Il ajouta « nous avons pu confirmé qu’Al-Amri, était dans un état de santé critique depuis le début du mois de Ramadan, et que dernièrement, il est attaché en permanence».

Le compte, dans un autre tweet signale que Salmane Al-Odah, Nacer Al-Omar, et Awad Al-Qarni « sont toujours en isolement dans des conditions de détentions très mauvaises ».

Ceci vient après la publication du rapport du site britannique «Middle East Eye», qui avait évoqué l’intention des autorités saoudiennes à exécuter les prédicateurs.

Notant que les principaux détenus sont Salmane Al-Odah, disparu depuis 2017, après son arrestation arbitraire par les autorités saoudiennes, le Cheikh Awad Al-Qarni et le docteur Ali Al-Amri, interpelés quelques jours après Al-Odah et accusés de terrorisme.

Le royaume vit, depuis deux ans, au rythme des arrestations visant les activistes et les militants qui s’opposent au prince héritier Mohamed Ben Salmane, interpelés dans des prisons secrètes, les appels humanitaires se poursuivent pour connaitre leurs sorts.

Et alors que plusieurs rapports internationaux ont dénoncé les pratiques inhumaines à l’intérieure des prisons du régime saoudien, les observateurs estiment que «grâce à l’alliance de Trump» qui leur assure protection, les autorités continuent à exercer leurs atrocités sans se soucier des moindres sanctions.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos