samedi, novembre 27, 2021

France / Financement libyen : mise en examen de Sarkozy pour “association de malfaiteurs”

Nicolas Sarkozy a été mis en examen, vendredi, pour « association de malfaiteurs », une première dans l’histoire de la République française qu’un ancien président soit poursuivi pour un tel chef d’accusation.

C’est ce qu’a révélé le journal d’information Mediapart. Une information confirmée par le parquet national financier (PNF), expliquant que cette démarche s’inscrit dans le cadre de l’enquête sur les soupçons de financement libyen de sa campagne présidentielle de 2007.

Dans un message posté sur Twitter, l’ancien chef d’État s’est dit apprendre cette nouvelle mise en examen avec “la plus grande stupéfaction”.

“Voici donc franchie une nouvelle étape dans la longue liste des injustices commises tout au long de l’affaire dite du prétendu financement libyen de ma campagne électorale de 2007″, s’est-il indigné.

Pour Sarkozy, “son innocence est à nouveau bafouée par une décision qui ne rapporte pas la moindre preuve d’un quelconque financement illicite”. “Les Français doivent savoir que je suis innocent.. L’injustice ne gagnera pas”, a-t-il poursuivi.

En juin 2019, Nicolas Sarkozy s’est dit “totalement innocent dans cette affaire” tout en dénonçant “un complot”, avant de s’abstenir de répondre aux interrogations des magistrats instructeurs pour faire annuler l’enquête. Cependant, la cour d’appel de Paris a validé ce dossier.

Il est à rappeler que l’ancien président français avait été mis en examen en mars 2018 pour « corruption passive », « recel de détournement de fonds publics » et « financement illégal de campagne ».

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos