lundi, juin 14, 2021

Assassinat de Soleimani: le secrétaire d’État américain qualifie le rapport de l’ONU de « fallacieux »

Le département d’État américain a annoncé, vendredi, son rejet du rapport de Rapporteure spéciale des Nations unies, Agnès Callamard, concernant l’assassinat du général iranien Qasim Soleimani, le qualifiant de « fallacieux ».

« Nous rejetons le rapport fallacieux du rapporteur spécial des Nations unies sur les assassinats ciblés par des drones armés dans le cas du général iranien Qasim Soleimani », a déclaré le secrétaire d’État Mike Pompeo sur Twitter, vendredi.

Et d’ajouter : « Les États-Unis ont fait preuve de transparence sur le fondement juridique international de cette opération et continueront de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger l’Amérique ».

Les déclarations de Pompeo interviennent en réponse à la déclaration d’Agnès Callamard, Rapporteure spéciale sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires auprès de l’ONU, au sujet du meurtre de Soleimani, affirmant dans un rapport adressé au Conseil des droits de l’Homme (que les Etats-Unis ont quitté il y a deux ans) :

« Les Etats-Unis n’ont pas apporté suffisamment de preuves d’une attaque en cours ou imminente contre leurs intérêts à même de justifier la frappe contre le convoi dans lequel se trouvait Soleimani, alors qu’il quittait l’aéroport de Bagdad ».

Soleimani a été tué le 3 janvier 2020 suite à une attaque au drone menée par l’armée américaine sur ordre de Donald Trump provoquant la mort du général iranien et de neuf autres personnes, dont le chef du Hachd Al-Chaabi irakien, Abu Mahdi al-Mohandas.

Les États-Unis ont à plusieurs reprises déclaré que Soleimani était responsable d’attaques visant des soldats américains en Irak et dans d’autres régions, et qu’il prévoyait de viser ses forces dans la région.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos