mercredi, octobre 28, 2020

Tunisie: Fakhfakh entrave le processus gouvernemental, selon un communiqué de « Qalb Tounes »

Le parti « Au cœur de la Tunisie » a tenu le Premier ministre désigné, Elyes Fakhfakh, chargé de former le gouvernement, pour responsable d’avoir « entravé » le processus gouvernemental.

C’est ce qui ressort du communiqué rendu public par le parti libéral, dont Anadolu a eu copie, qui a souligné l’absence d’un véritable programme gouvernemental outre l’exclusion des forces politiques des concertations.

“Le blocage du processus de la mise en place du prochain gouvernement est dû à l’incapacité de Fakhfakh de former un gouvernement en l’absence d’une vision claire et d’un véritable programme”, a rapporté le communiqué.

En effet, le parti “Au cœur de la Tunisie” appelle le Premier ministre désigné à “former le gouvernement et à reconsidérer l’approche adoptée, notamment, face à la conjoncture économique et sociale.

Pour le parti dirigé par Nabil Karoui, le choix d’un gouvernement d’unité nationale est opportun, car il s’agit de “la meilleure solution pour sortir de la crise étouffante et générale que traverse le pays”. Une position adoptée également par le mouvement islamique d’Ennahdha.

Fakhfakh avait expliqué, la semaine dernière, que son projet a pour objectif de “construire la Tunisie et non à former un gouvernement”. Il optera, ainsi, pour les principes de clarté et de transparence dans la voie de la création d’une coalition gouvernementale et de l’élaboration d’un pacte gouvernemental.

“La feuille de route du gouvernement qui a été présentée aux partis lors des consultations provenait de leurs propres visions et propositions ainsi que mon projet pour la Tunisie. Je m’attends à ce que le document soit approuvé, samedi, avant d’entamer la formation du gouvernement”, avait-t-il affirmé.

Le Premier ministre tunisien désigné, Elyes Fakhfakh, avait fait savoir, lors d’un point de presse tenu vendredi dernier, que 10 partis politiques ont exprimé leur volonté de participer au prochain gouvernement.

Ces partis sont : le mouvement Ennahdha, le mouvement démocrate, la coalition al-Karama, le mouvement al-Chaab, Tahya Tounes, Machroô Tounes, al-Badil Tounsi, l’Union républicaine populaire, Nidaa Tounes et Afek Tounes.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Reporters Sans Frontières dénonce « les menaces arméniennes » envers une journaliste française

Reporters Sans Frontières (RSF) a dénoncé mardi, sur son site internet, les violentes attaques en ligne contre une journaliste de TF1 après la diffusion de son reportage...

L’Azerbaïdjan annonce un bilan d’au moins 69 morts et 322 blessés parmi les civils...

Les autorités azerbaïdjanaises ont annoncé, mercredi, que les attaques arméniennes contre leurs territoires ont fait 69 morts et 322 blessés parmi les civils. Dans un communiqué rendu public, le parquet général azerbaïdjanais...

Libye : Détails de l’accord signé entre le Qatar et le gouvernement d’union nationale (GNA)

L’accord sécuritaire signé entre le Gouvernement libyen d’union nationale (GNA) et le Qatar s’est intéressé à plusieurs domaines, notamment ceux liés à la lutte...

France: le nombre de décès dus à la Covid-19 a doublé en 24h

Alors que lundi la France avait déjà enregistré le nombre de décès journalier le plus élevé depuis avril -258 morts-, ce mardi il a...

L’Iran renforce sa défense aérienne à la frontière avec l’Azerbaïdjan et l’Arménie

L'armée iranienne a annoncé mardi le renforcement des unités des Forces aériennes dans le nord-ouest du pays, suite à l'escalade des tensions dans la région du Haut-Karabakh, en Azerbaïdjan. Selon le commandant général de la défense...