lundi, décembre 6, 2021

La liberté des détenus politiques proclamée devant l’ambassade du Bahreïn au Royaume-Uni

Courrier arabe

Des activistes et des militants bahreïniens et étrangers sont manifestés devant l’ambassade du Bahreïn au Royaume-Uni, pour proclamer la libération des détenus politiques, et spécialement celle de l’activiste Abdeljalil Sakis, qui entame la 100ème journée de la grève de la faim, afin de protester contre les mauvaises conditions qu’il subit, à la prison de Jow à Manama.

Les manifestants ont porté Manama pour responsable de la maltraitance infligée à Abdeljalil Sakis et aux autres détenus politiques.

Ils avaient aussi critiqué le gouvernement britannique, qui, selon eux, «privilégie les accords commerciaux au détriment des droits de l’homme», tout en dénonçant le silence affiché par Londres, à l’ombre de la situation humanitaire déplorable au Bahreïn.

Aussi, plus de 78 députés, syndicats et ONG avaient envoyé une lettre au gouvernement britannique, lui demandant de faire ses pressions pour libérer l’activiste Abdeljalil Sakis.

Abdeljalil Sakis avait été condamné à la prison à vie, pour avoir participé aux manifestations de 2011, qui proclamèrent la chute du régime bahreïnien.

Ceci se présente dans un temps où les protestations populaires, refusant la normalisation avec Israël et appelant à la libération des détenus politiques, se poursuivent au Bahreïn, depuis le 30 septembre dernier, date où le ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid, avait visité Manama pour inaugurer officiellement l’ambassade israélienne au Bahreïn.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos