jeudi, juin 30, 2022

Ben Salmane envoie une cargaison d’armes pour les milices de Khalifa Haftar

Courrier arabe

Des sources libyennes et égyptiennes ont affirmé que sous la supervision des Égyptiens, le général libyen à la retraite «Khalifa Haftar» avait reçu, la semaine dernière, la première cargaison des armes que lui avait promis le prince héritier saoudien «Mohamed ben Salmane».

Les sources ont indiqué que «la cargaison était entrée en Libye, à travers les frontières égyptiennes», signalant qu’elle comptait des voitures 4×4 de la marque «Toyota», qui ne figure pas sur la liste des équipements militaires soumis à l’embargo d’armement.

«Aussi, des équipements développés pour les voitures, des armes légères et des fusils automatiques pour armer les milices, faisaient partis des livraisons», avaient-ajouté les sources égyptiennes.

L’Arabie saoudite aurait payé les drones de la Jordanie pour Haftar  

De leur part, les sources saoudiennes ont affirmé que l’Arabie saoudite était en réalité la partie qui avait financé l’accord conclu entre Haftar et la Jordanie, pour l’achat de 6 drones de fabrication chinoise, déniant les informations, divulguées par les rapports internationaux, et qui avaient noté que c’était les Émirats arabes unis (EAU) qui avaient financé l’accord.

Riyad couvre les paiements des mercenaires étrangers  

Selon elles, en plus de la cargaison d’armes, Riyad avait également envoyé à Haftar une importante somme d’argent, afin qu’il puisse payer les mercenaires étrangers qui combattent sous ses ordres et garantir la stabilité de ses troupes, et cela après qu’un groupe de mercenaire tchadien s’était rebellé, pour protester contre le retard du paiement.

Les alliés de Haftar s’attachent à la solution militaire

Les sources saoudiennes avaient également noté que les EAU et l’Arabie saoudite s’attachaient toujours à l’intervention militaire, comme solution au conflit libyen, et voulaient humilier la Turquie, refusant toute offre de dialogue ou de négociation politique.

Notons toutefois que ces évolutions se présentent au moment où les Nations unies tentent d’établir à un cessez-le-feu permanent au pays et à la marge des promesses données par les pays étrangers, soutenant les deux parties libyennes en conflit, et qui se sont engagés à respecter l’embargo d’armes imposé en Libye.

Dernières infos

Microsoft renforce sa présence au Qatar et lance un bureau écologique pour encourager l’innovation

La multinationale informatique américaine, Microsoft, a décidé d’étendre ses...

Rapport : «14 mille Syriens sont morts sous la torture, depuis 2011»

L’Observatoire syrien pour les droits de l’homme a signalé...

Au moins 10 morts dans le bombardement russe d’un centre commercial en Ukraine

Au moins 10 personnes ont été tuées et plus...

À ne pas rater

Le premier vol de la compagnie Emirates Airlines atterrit à Tel Aviv

Le premier vol de la compagnie aérienne émiratie "Emirates...

Tunisie: le Président rencontre le ministre d’Etat émirati aux Affaires étrangères

Le président de la République tunisienne Kaïs Saïed a...

Les Émirats arabes unis affirment leur soutien à la Tunisie

Le président tunisien Kaïs Saïed a effectué, mercredi, un...

Investigations : «Un réseau médiatique monté contre le Qatar, voici les personnes cachées derrière lui»

Une investigation menée par Eekad (plateforme arabe d’investigations numériques)...

Libye/ONU : al-Michri et Salah conviennent d’une réunion à Genève à la fin du mois de juin

Les Nations unies ont annoncé, ce jeudi, que les présidents libyens de la Chambre des représentants, Aguila Salah, et du Haut Conseil d'État, Khaled...

Parlementaire libyen : échec de la rencontre d’al-Mechri et Salah au Caire

Une source parlementaire libyenne a révélé, samedi, l'échec de la rencontre attendue entre le président du Haut Conseil d'État libyen, Khaled al-Mechri, et le...

L’ONU condamne les « discours de haine » en Libye

La Mission d'appui des Nations Unies en Libye (Manul) a condamné les "discours de haine" qui sévissent dans le pays. C'est ce qui ressort d'un...

Libye : Tripoli retrouve le calme après les affrontements armés de deux brigades militaires

La capitale libyenne, Tripoli, a retrouvé aujourd’hui son calme, après avoir été secouée, hier soir, par les affrontements armés de deux brigades militaires. Des médias...

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here