jeudi, avril 15, 2021

Biden : Nous tiendrons l’Arabie saoudite pour responsable des violations des droits de l’homme

Le président américain, Joe Biden, a annoncé avoir clairement indiqué à l’Arabie saoudite que les règles avaient changé et que les Etats-Unis la tiendront pour responsable des violations des droits de l’homme, par rapport au meurtre du journaliste Jamal Khashoggi.

C’est ce qui ressort d’une interview accordée par Biden à la chaîne de télévision américaine Univision, et relayée, vendredi soir, par les médias locaux.

« J’ai discuté, jeudi, avec le roi Salmane et non avec le prince héritier. Je lui ai clairement indiqué que les règles avaient changé », a fait savoir Biden.

Le président américain a ajouté: « Nous annoncerons des changements importants aujourd’hui (vendredi) et lundi. Nous les tiendrons pour responsables des violations des droits de l’homme ».

Evoquant le rapport des services des renseignements américains sur le meurtre de Khashoggi, Biden a déclaré que le document existait depuis l’administration Trump sans être publié.

« J’ai reçu le rapport dès que je suis entré à la Maison Blanche. Je l’ai lu et je l’ai publié aujourd’hui. Ce qui s’est produit est scandaleux », a ajouté le président des Etats-Unis.

« Nous estimons que le prince héritier saoudien Mohamed ben Salmane avait approuvé une opération à Istanbul, en Turquie, pour appréhender ou assassiner le journaliste saoudien Jamal Khashoggi », ont indiqué les renseignements américains dans leur rapport.

« Cette évaluation est basée sur le monopole de prise de décision dans le Royaume détenu par le prince héritier, la participation directe d’un conseiller principal et de membres des forces de sécurité de Mohamed ben Salmane à l’opération, d’une part, et sur l’appui que fournit le prince pour l’utilisation de mesures draconiennes afin de faire taire les opposants à l’étranger, dont Khashoggi », selon le même rapport.

Khashoggi a été assassiné le 2 octobre 2018, au Consulat de Riyad à Istanbul, dans une affaire qui a secoué l’opinion publique internationale.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos