mardi, octobre 27, 2020

Chronologie du blocus imposé au Qatar, trois ans d’évènements  

Courrier arabe

Vendredi, 5 juin, le Qatar a mémorisé le troisième anniversaire de son blocus imposé en 2017, par l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis (EAU) et le Bahreïn, après que Doha fut accusée de liaison avec des groupes terroristes.

À l’aube de la quatrième année d’une crise qui n’affiche jusque-là aucune solution à l’horizon, la rédaction Courrier arabe présente une chronologie des évènements les plus marquants de cette crise, selon le site « al-Khaleej online », et ce, en commençant par le début des faits.

  • 23 mai 2017

Piratage du site de l’agence de presse qatarie «QNA», et la publication de fausses déclarations attribuées à l’émir Tamim ben Hamad al-Thani.

  • 25 mai 2017

Le ministre qatari des Affaires étrangères, Mohamed ben Abderrahman al-Thani déclare que le piratage de QNA est un crime électronique», et indique qu’en même temps du piratage, «13 articles d’opinions opposés au gouvernement avaient été publiés sur les médias électroniques américains».

  • 3 juin 2017

Des journaux américains publient des documents secrets, démontrant que «les Émirats arabes unis (EAU) tentent de cibler le Qatar et le Koweït avec le soutien d’organisations israéliennes».

  • 5 juin 2017

L’Arabie saoudite, les EAU, le Bahreïn et l’Égypte annoncent la coupure des liaisons diplomatiques avec le Qatar, et lui impose un blocus aérien, terrestre et maritime.

  • 6 juin 2017

L’émir du Koweït lance une médiation pour régler le conflit

  • 7 juin 2017

Les pays originaires du blocus du Qatar impose des sanctions, allant jusqu’à 15 ans de prison, à toute personne sympathisant avec le Qatar

  • 8 juin 2017

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, signe un accord pour renforcer la collaboration militaire entre son pays et le Qatar, et envoie 5000 soldats à Doha.

  • 9 juillet 2017

Les pays originaires du blocus du Qatar présentent une liste, avec les noms de 59 personnes et de 12 organisations identifiées comme des terroristes,  le Qatar dénonce cette liste.

  • 10 juin 2017

La France et l’Allemagne appellent à lever le blocus imposé au Qatar

  • 15 juin 2017

Le Secrétaire à la Défense des États-Unis, James Mattis, et le ministre d’État à la Défense du Qatar, Khalid bin Mohammad Al Attiyah, signent un accord de 12 milliards de dollars, selon lequel le Qatar achète des chasseurs F-15.

  • 16 juin 2017

Les Marines américains et les forces navales qataries organisent des manœuvres militaires conjointes.

  • 18 juin 2017

Les premières troupes turques sont reçues à Doha.

  • 23 juin 2017

Manama, Riyad, Abu Dhabi et le Caire, proposent 13 conditions pour lever le blocus imposé au Qatar, incluant la fermeture de la base militaire turque, la baisse de la représentation diplomatique iranienne, ainsi que la fermeture du réseau télévisé d’al-Jazeera et de tous les médias soutenus par le Qatar.

  • 1 juillet 2017

Le ministre qatari des Affaires étrangères déclare : «La liste des conditions pour lever le blocus a été mise pour être refusée», affirmant que son pays était disposé au dialogue qui ne toucherait pas à sa souveraineté.

  • 13 juillet 2017

L’émir du Qatar, Tamim ben Hamad al-Thani, est reçu par Rex Tillerson, le secrétaire d’État des États-Unis, lors de la tournée entreprise par l’émir, pour tenter de résoudre la crise du Golfe.

  • 17 juillet 2017

Le journal américain, « The Washington Post », révèle selon des responsables aux renseignements secrets américains que «les EAU étaient derrière le piratage de l’agence de presse qatarie».

  • 20 juillet 2017

Le ministère qatari de l’Intérieur annonce que «l’enquête effectuée au sujet du crime du piratage de QNA avait révélé que deux ID aux EAU, avaient été utilisés pour l’opération du piratage».

  • 21 juillet 2017

L’émir du Qatar, affirme lors de son premier discours prononcé après le début de la crise du Golfe, que «son pays était ouvert à toute solution, fondée sur le respect de la souveraineté», affirmant que le blocus avait impacté tous les pays membres du Conseil coopératif du Golfe (CCG).

  • 29 juillet 2017

Le Comité national qatari des droits de l’homme (NHRC) porte plainte auprès des Nations unies, après que l’Arabie saoudite ait sanctionné les pèlerins qataris.

  • 25 août 2017

Le procureur général qatari, Ali ben Fetis al-Mari, annonce que «les autorités turques avaient interpellé 5 personnes, liées au piratage électronique de l’agence QNA».

  • 7 septembre 2017

L’émir du Koweït, le cheikh Sabah al-Ahmed al-Jabir al-Sabah révèle qu’un plan militaire a été monté contre le Qatar et annonce qu’il a été échoué.

  • 30 octobre 2017

L’émir du Qatar, lors d’une interview avec la CNN américaine, déclare que son pays était devenu plus fort après le blocus, et signale que «les pays du blocus avaient tenté de changer le système au Qatar», tout en affirmant que Doha était disposée au dialogue pour résoudre la crise.

  • 20 novembre 2017

Le ministre d’État à la Défense du Qatar, Khalid bin Mohammad Al Attiyah, raconte, lors d’un entretien avec la télévision qatarie, que «la question du plan militaire prévu contre le Qatar ne s’agissait  pas de simple intentions, mais de plans établis par les pays originaires du blocus».

  • 23 novembre 2017

L’Organisation mondiale du commerce (OMC) accepte de former un comité pour étudier une plainte déposée par le Qatar contre les EAU, au sujet du blocus qui lui a été imposé.

  • 7 décembre 2017

La NHRC signale avoir reçu 3970 plaintes concernant des violations aux droits de l’homme.

  • 9 janvier 2018

Un rapport de la mission technique du Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme sur le blocus du Qatar et ses conséquences, condamne les mesures imposées au Qatar, par les pays originaires du blocus, et les violations résultantes.

  • 3 février 2018

Le MAE qatari déclare que «le dialogue lancé entre son pays et les États-Unis était un message envoyé par Washington pour signaler que le Qatar était un important partenaire stratégique», soulignant qu’il répondait à toutes les accusations qui prétendent que le Qatar soutenait le terrorisme.

  • 9 mars 2018

L’armée qatarie participe pour la première fois depuis la crise du Golfe à une manœuvre militaire en Arabie saoudite.

  • 15 mars 2018

Le Qatar lance un plan de développement, étendu sur 5 ans, dans le but de renforcer son autonomie.

  • 29 avril 2018

Le secrétaire d’État des États-Unis, Mike Pompeo, porte une lettre pour l’Arabie saoudite, lui demandant de mettre fin au blocus qu’elle impose au Qatar, avec les EAU, le Bahreïn et l’Égypte.

  • 12 mai 2018

L’ambassadeur koweïtien à Londres, Khalid Swidan, déclare que «la médiation koweïtienne pour résoudre la crise du Golfe n’était pas une mission facile, et qu’elle n’avait marqué aucun progrès».

  • 16 mai 2018

Le secrétaire d’État des États-Unis, Mike Pompeo, transmet aux parties du Golfe, la volonté éprouvée par Donald Trump pour résoudre la crise du Golfe.

  • 27 mai 2018

Washington repousse un sommet prévu entre les pays du Golfe et les États-Unis, et le renvoi à septembre.

  • 5 juin 2018

Premier anniversaire de la crise du Golfe

  • 6 juin 2018

L’Agence de notation financière internationale «Fitch» déclare que «le Qatar a réussi à gérer les métastases résultant de son blocus».

  • 27 juin 2018

L’Organisation de l’aviation civile internationale (ICAO) approuve des plaintes déposées par le Qatar au sujet de l’aviation civile et rejette des recours déposés par les pays originaires du blocus du Qatar.

  • 6 juillet 2018

L’émir du Qatar déclare : «Aucun nouveau détail concernant la crise du Golfe».

  • 1 août 2018

Le site américain «The Intercept» révèle les détails d’un plan émirato-saoudien établi pour envahir le Qatar.

  • 4 août 2018

Le Qatar inaugure une ligne pour produire des avions F-15 aux États-Unis.

  • 14 septembre 2018

Le procureur général qatari affirme l’implication de l’Arabie saoudite et des EAU dans le piratage de QNA, et annonce que son pays a porté plainte à la Cour pénale internationale (CPI)

  • 16 septembre 2018

Steeve Banon, le haut conseiller de Donald Trump sur les affaires stratégiques déclare que le plan mis en place pour envahir le Qatar avait été élaboré en mai 2017.

  • 29 septembre 2018

Le Qatar déclare : «Le terrorisme a trouvé refuge dans les intérêts religieux employés par l’Arabie saoudite, pour réaliser ses objectifs politiques au service de conditions spécifiques».

  • 27 octobre 2018

Le ministre qatari de la Défense déclare que son pays a déjoué une opération militaire, complotée par les pays originaires de son blocus. Il propose 3 conditions pour résoudre la crise : «S’excuser auprès du peuple qatari, lever le blocus et se réunir autour d’une table de négociations».

  • 14 novembre 2018

Le Secrétaire à la Défense des États-Unis, James Mattis, gratifie les efforts fournis par le Qatar pour établir la paix au Moyen-Orient.

  • 4 décembre 2018

Le roi saoudien invite l’émir du Qatar a participer au sommet du Golfe tenu à Riyad.

  • 16 décembre 2018

Le Koweït glorifie la position abordée par le Qatar et ses efforts fournis pour résoudre la crise, en dépit de l’entêtement des autres pays.

  • 27 décembre 2018

Le conseil qatari des ministres approuve un projet de loi pour lutter contre le blanchiment de l’argent et le financement du terrorisme.

  • 22 janvier 2019

Le MAE qatari déclare : «Depuis le début du blocus, notre pays a avancé, tentant de résoudre la crise du Golfe, mais les pays originaires du blocus refusent le dialogue».

  • 31 janvier 2019

Pékin appelle à un accord entre les pays du Golfe pour résoudre la crise.

  • 2 février 2019

Un avion de l’air force du Bahreïn viole l’espace aérien qatari, et Doha en informe le Conseil de sécurité international et le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres.

  • 11 février 2019

Paris s’oppose aux tentations visant à retirer au Qatar l’organisation de la Coupe du monde et prend part avec Doha.

  • 19 février 2019

NHRC lance des procédures juridiques auprès de l’ONU et des institutions internationales, concernant les violations commises par l’Arabie saoudite et la politisation des cultes religieux.

  • 26 février 2019

Le MAE qatari appelle à ce que les responsables du blocus imposé à son pays soient jugés, affirmant que «le blocus visait le citoyen qatari».

  • 7 mars 2019

Le Qatar participe à la 18ème édition de la réunion des chefs des forces navales des pays du CCG à Riyad.

  • 25 mars 2019

L’émir du Qatar ouvre une station stratégique pour l’énergie, visant à assurer l’autonomie du pays en eau et en électricité.

  • 31 mars 2019

L’émir du Qatar et le roi saoudien se réunissent face à face, pour la première fois depuis le début de la crise du Golfe, au sommet arabe à Beyrouth.

  • 8 avril 2019

À Londres, le Qatar porte plainte contre trois banques (Havilland, au Luxemburg, la banque d’Abu Dhabi, et le groupe Samba en Arabie saoudite), les accusant de dévier sa monnaie durant les premiers jours du blocus.

  • 22 avril 2019

Réunion sécuritaire à Muscat, incluant les responsables sécuritaires des pays du Golfe.

  • 26 avril 2019

Le Qatar refuse de régler son conflit avec les EAU auprès de l’OMC et insiste à poursuivre la procédure juridique.

  • 1 mai 2019

L’Arabie saoudite et le Bahreïn participent au «dialogue de la collaboration asiatique », pour la première fois depuis le début de la crise du Golfe.

  • 5 mai 2019

Le Qatar annonce le retour d’un bateau détenu arbitrairement aux EAU.

  • 6 mai 2019

L’émir du Qatar reçoit un appel téléphonique de la part du Premier ministre du Bahreïn, le premier contact du genre depuis le début de la crise du Golfe.

  • 30 mai 2019

Le Premier ministre qatari participe aux sommet de la Mecque, le premier haut responsable à visiter l’Arabie saoudite, depuis le début de la crise du Golfe.

  • 2 juin 2019

Le MAE qatari déclare que son pays reste sur ses réserves concernant la déclaration finale du sommet arabe et du sommet du Golfe, tenus à la Mecque, précisant que «certains points contredisaient la politique étrangère de Doha».

  • 5 juin 2019

Le deuxième anniversaire de la crise du Golfe.

  • 8 août 2019

Abu Dhabi retire une plainte déposée contre Doha auprès de l’OMC.

  • 29 octobre 2019

L’émir du Koweït appelle à résoudre la crise en proposant de commencer par établir un arrangement entre le Qatar et l’Arabie saoudite.

  • 13 novembre 2019

L’Arabie saoudite, les EAU et la Bahreïn participent à la Coupe du Golfe au Qatar.

  • 7 décembre 2019

Le Qatar annonce des progrès au niveau de ses discussions avec l’Arabie saoudite.

  • 10 décembre 2019

Le roi Salmane ben Abdelaziz reçoit chaleureusement le Premier ministre qatari.

  • 10 décembre 2019

 Le MAE saoudien parle de négociations en cours avec le Qatar pour résoudre la crise du Golfe.

  •  13 décembre 2019

Le MAE qatari parle d’un canal de communication entre Doha et Riyad, et évoque des accords préliminaires sur les fondements principaux du dialogue.

  • 15 février 2020

Le MAE qatari annonce la suspension soudaine des négociations avec l’Arabie saoudite et affirme que Doha n’était pas responsable de l’échec.

  • 21 février 2020

Le Qatar accuse l’Arabie saoudite d’avoir entravé sa participation à la réunion tenue à Riyad au sujet du coronavirus.

  • 23 mars 2020

Les ministres des 6 pays du Golfe se réunissent pour la première fois depuis 2017, à travers une vidéoconférence, pour discuter les impacts financiers et économiques de la crise du coronavirus.

  • 24 avril 2020

Donald Trump demande au prince héritier des EAU, Mohamed ben Zayed, de prendre des mesures pour résoudre la crise du Golfe.

  • 25 avril 2020

Le Qatar appelle à lever le blocus et affiche sa disposition à résoudre la crise du Golfe, à travers le dialogue.

  • 10 mai 2020

Le MAE qatari affirme que son pays ne traitera pas de la même façon avec l’Arabie saoudite, les EAU et le Bahreïn.

  • 10 au 23 mai 2020

Des lettres échangées entre les chefs des États du Golfe dans le but de résoudre la crise.

  • 3 juin 2020

Le Premier ministre du Koweït déclare : «Notre émir se préoccupe de rétablir la liaison entre les pays du Golfe».

  • 5 juin 2020

Le troisième anniversaire de la crise du Golfe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Netflix enregistre 800% de désabonnements en plus depuis septembre à cause des «Mignonnes»

Le film «Mignonnes» disponible à l’international sur Netflix a suscité de vives critiques, en particulier outre-Atlantique, menant même à une procédure judiciaire pénale. Depuis...

Les atteintes au Prophète Mohamed ne relèvent pas de la liberté d’expression, selon la...

La Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH ) considère depuis une décision de justice rendue en 2018, que les atteintes au Prophète des musulmans, Mohamed,...

Libye : «L’application du cessez-le-feu trébuche avec la présence des mercenaires de Wagner», affirment les...

En Libye, l’application de l’accord du cessez-le-feu, signé à Genève, vendredi dernier, semble toujours faire polémique auprès des chefs militaires des deux parties libyennes,...

Libye : fin du blocus sur les champs et ports pétroliers (communiqué)

La compagnie pétrolière nationale libyenne (NOC) a annoncé, lundi, la levée du blocus sur les champs et ports pétroliers en Libye. Dans un communiqué rendu public, la...

La coalition annonce la destruction de deux drones houthis

La Coalition arabe a annoncé l'interception et la destruction de deux drones houthis, dont un appareil dans l'espace aérien yéménite. C'est ce qu'a affirmé le porte-parole de...