mercredi, mai 25, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

CNN: la Maison Blanche limite l’accès aux conversations téléphoniques de Trump avec Ben Salmane et Poutine

Courrier arabe

La chaîne de télévision américaine « CNN » a révélé que la Maison Blanche a limité l’accès aux enregistrements des conversations téléphoniques du président Trump avec son homologue russe Vladimir Poutine et le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salmane.

Selon les sources du CNN, des responsables qui sont habilités à consulter les transcriptions des appels n’ont pas réussi à obtenir la transcription de la conversation entre Trump et Ben Salmane. Cet appel a eu lieu pendant la crise suscitée par le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi.

Le rapport de la chaîne américaine a assuré citant des sources bien informées que les conversations téléphoniques entre Trump et le roi Salmane et son prince héritier ont été maintenues secrètes et aucune transcription de leurs appels n’a été réalisée, ce qui est inhabituel par rapport à la manière dont les administrations précédentes traitaient avec des conversations de leaders étrangers, souligne CNN.

Seulement Pompeo et Bolton qui sont autorisés à consulter les enregistrements

D’habitude, plusieurs hauts responsables écoutent l’appel avec un dirigeant étranger, puis ils distribuent une transcription de l’appel. Cependant, seulement le secrétaire d’État, Mike Pompeo, et l’ancien conseiller de sécurité nationale, John Bolton ont été autorisés cette fois à écouter les enregistrements avec Poutine et les dirigeants du royaume.

Le 25 juillet passé, Trump a passé un appel avec son homologue ukrainien, Volodymyr Zelinsky, entré en fonction en mai, dans lequel il a exercé des pressions sur ce dernier afin qu’il ouvre une enquête à Kiev, capitale de l’Ukraine, contre l’un des plus éminents candidats démocrates à la présidence de 2020, Joe Biden et son fils Hunter.

Par ailleurs, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a rejeté les propos de la cheffe des démocrates au Congrès américain, Nancy Pelosi qui a déclaré que la Russie a arrangé l’appel téléphonique entre le président Donald Trump et son homologue ukrainien Volodymyr Zelinsky.

M. Lavrov a déclaré samedi: « La controverse au sujet de la conversation téléphonique entre le président Trump et Zelinsky a été considérablement amplifiée », selon Reuters.

La Maison-Blanche avait dévoilé mercredi la transcription de la conversation entre les présidents américain et ukrainien pour laquelle la procédure de la destitution a été engagée contre Trump par le Congrès américain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos