lundi, octobre 26, 2020

Crise Libyenne : Des dirigeants africains tentent de réconcilier les Libyens

Le président de la commission de l’Union Africaine (UA), trois présidents africains, des délégués des gouvernements égyptien et Algérien et de l’ONU – réunis jeudi au nord de Brazzaville – ont appelé à la création « rapide » d’une Commission préparatoire de la conférence de réconciliation nationale inter-libyenne.

« Il nous faut adresser un message sans équivoque sur la mise en place de la Commission préparatoire de la conférence de réconciliation nationale inter-libyenne inclusive”, a déclaré le président congolais Denis Sassou Nguesso, lors de la réunion qui s’est tenu à Oyo et dont la cérémonie de clôture était retransmise par la télévision publique congolaise.

Le président congolais a présidé ces assises auxquelles ont pris part les présidents sud-africain Cyril Ramaphosa et tchadien Idriss Déby Itno, le président de la Commission de l’UA Moussa Faki Mahamat, le Premier ministre algérien Abdelaziz Djerad et la représentante du secrétaire général de l’ONU, Maria Luiza Ribeiro Viotti.

Le premier ministre algérien, a souligné de son côté qu’Il était temps « de réunir le peuple libyen » en vue d’une réconciliation nationale.

Appuyant l’appel lancé par son homologue congolais, le président tchadien Idriss Déby Itno, a déploré une crise qui « ne cesse de prendre chaque jour des tournures dramatiques et qui sont marquées par des ingérences militaires graves ».

Prenant la parole, le président de la commission de l’Organisation continentale, Moussa Faki Mahamat, a déploré le fait que « depuis 2011, tout a été dit et écrit sur la Libye même si très peu a été mis en œuvre. La crise n’a que trop duré ».

La réunion d’Oyo est la deuxième tenue au Congo depuis le sommet de Berlin, en Janvier dernier, sur la crise en Libye.

Lors de la première réunion, le président congolais Denis Sassou-Nguesso, chef du comité de haut -niveau de l’UA pour la Libye, avait indiqué que le comité préparatoire du dialogue inter-libyen doit « proposer la période de transition , présenter l’avant-projet de constitution,suggérer la date du référendum constitutionnel, concevoir le projet de code de bonne conduite pendant la période électorale et proposer l’architecture institutionnelle de la période de transition ».

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

«L’Arabie saoudite pourrait bientôt annoncer la normalisation avec Israël», déclare le directeur du Mossad

Le directeur du Mossad israélien, Yossi Cohen, a déclaré «qu’un accord de normalisation avec l’Arabie saoudite sera prochainement annoncé», tout en signalant que «d’importantes...

L’épidémie hors de contrôle aux États-Unis, où une «troisième vague» touche un grand nombre...

Vendredi 25 octobre, les États-Unis ont comptabilisé un peu plus de 83.000 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, surpassant largement le précédent record...

L’Azerbaïdjan a détruit six S-300 arméniens dans le Haut-Karabakh, selon son Président

Les forces armées azerbaïdjanaises ont détruit six systèmes de missiles antiaériens S-300 arméniens au cours des combats qui se poursuivent dans le Haut-Karabakh, a annoncé le...

Le gouvernement israélien entérine l’accord de normalisation avec le Bahreïn

Le gouvernement israélien a entériné, dimanche, l’accord de normalisation avec le Bahreïn. Il doit par la suite le soumettre à la Knesset pour sa ratification finale, selon le...

Barrage de la Renaissance : L’UE appelle l’Egypte, l’Ethiopie et le Soudan à trouver...

L’Union européenne a invité, samedi, l’Egypte, l’Ethiopie et le Soudan à travailler rigoureusement pour trouver un accord sur le grand Barrage de la Renaissance. C’est...