mardi, octobre 20, 2020

Déclaration conjointe de la Russie, de l’Iran et de la Turquie relative à la Syrie

L’Iran, la Russie et la Turquie ont adopté mercredi une déclaration conjointe sur la Syrie à l’occasion du 14e cycle des pourparlers d’Astana tenu à Noursoultan (ex-Astana), au Kazakhstan.

« L’Iran, la Russie et la Turquie, en tant que pays garants du format d’Astana, ont confirmé leur engagement continu envers la souveraineté, l’indépendance, l’unité et l’intégrité territoriale de la Syrie », peut-on lire dans la déclaration.

Les trois pays garants ont rejeté toutes les initiatives illégales d’autonomie politique au prétexte de la lutte contre le terrorisme et exprimé leur détermination à résister aux projets séparatistes qui visent à saper la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Syrie et à menacer la sécurité nationale des pays voisins, selon la déclaration.

Les trois pays se sont dit préoccupés par la hausse des activités terroristes dans la province syrienne d’Idleb (nord-ouest), ajoutant qu’ils avaient étudié en détails la situation dans la zone de désescalade d’Idleb et souligné la nécessité de rétablir le calme sur le terrain, poursuit le texte.

Les trois pays ont affirmé qu’ils continueraient de coopérer pour éliminer les groupes terroristes en Syrie, y compris l’Etat islamique, le Front al-Nosra et les autres groupes désignés comme terroristes par les Nations Unies.

Les pays garants ont déclaré qu’ils prendraient des mesures pour garantir la protection des civils dans la zone de désescalade d’Idleb et dans la région environnante.

Les trois parties ont exprimé leur opposition à la saisie et à la distribution illégale de revenus issus de la vente de pétrole appartenant à la Syrie.

Ils ont également dénoncé les attaques militaires israéliennes en Syrie, qui sont menées « en violation du droit international et du droit international humanitaire, sapent la souveraineté de la Syrie et des pays voisins et mettent en danger la stabilité et la sécurité de la région ».

L’Iran, la Russie et la Turquie ont appelé la communauté internationale à faciliter le retour volontaire et sécurisé des réfugiés syriens déplacés à l’intérieur du pays et évoqué des initiatives pour organiser des conférences internationales à cette fin.

Les trois parties ont aussi confirmé leur engagement à poursuivre leurs efforts en faveur de la libération des Syriens détenus ou enlevés.

La déclaration précise que la prochaine réunion internationale sur la Syrie au format Astana se tiendra en mars 2020 à Noursoultan.

Le 14e cycle de pourparlers sur la Syrie s’est conclu ce mercredi dans la capitale kazakhe. L’événement de deux jours a vu la participation de l’Iran, de la Turquie et de la Russie, ainsi que de représentants du gouvernement syrien et de l’opposition. La Jordanie, le Liban, l’Irak et les Nations Unies ont également pris part aux pourparlers en tant qu’observateurs.

Sourcexinhuanet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Arabie saoudite : Le boycott des produits turcs adopté par les compagnies et rejeté par...

Un groupe de compagnies saoudiennes actives dans les secteurs du commerce et de l’industrie a annoncé, dimanche, le boycott des produits turcs, joignant la...

Première visite officielle d’un comité israélien au Bahreïn dénoncée sur les réseaux sociaux

Encore une fois, des Bahreïniens et des Arabes ont dénoncé l’accord de normalisation que Manama avait conclu avec Tel-Aviv, félicitant les manifestations que des...

Le ministre de la Tolérance émirati accusé de viol, par une femme britannique

Une femme britannique a accusé le cheikh Nahyan bin Mubarak Al Nahyan de l’avoir agressée sexuellement alors qu’elle travaillait au lancement du festival littéraire Hay...

Le Congrès américain à Al-Sissi : la question des droits de l’homme est une...

Dans une lettre adressée à Abdelfattah Al-Sissi dont le Washington Post a eu une copie, 56 membres du Congrès américain ont souligné l'importance de la question...

L’Azerbaïdjan libère 13 villages de la province de Jabrail

L'Azerbaïdjan a libéré 13 villages de la province de Jabrail, de l'occupation arménienne. L'annonce a été faite par le Président azerbaïdjanais, Ilham Aliyev, lundi sur Twitter. Il a précisé...