lundi, décembre 6, 2021

Des activistes organisent une exposition en parallèle avec Expo 2020 pour dénoncer la situation humanitaire aux Emirats arabes unis

Courrier arabe

Le site Middle East Eye a signalé que «plus de 20 groupes humanitaires avaient organisé un forum, pour honorer les militants des droits de l’homme envoyés en prison ou oppressés par les autorités émiraties, au moment où Expo 2020 se tient à Dubaï».

Le site avait indiqué que «des activistes, des musiciens, des poètes, et des artistes étaient venus des diverses régions du Moyen-Orient, pour faire part de leur solidarité avec les prisonniers et pour mettre la lumière sur les violations des EAU (Emirats arabes unis)».

Il avait aussi rapporté, selon Wiam Youcef, directrice au Centre du Golfe pour les droits de l’homme, «Les EAU prônent l’adage qui affirme que lorsque le monde se réunit, nous créons un monde meilleur, mais en réalité, l’Etat continue à écraser les défenseurs des droits de l’homme, et à les contrôler, les surveiller et les envoyer en prison».

Wiam Youcef avait affirmé : «Un nouveau monde ne pourra être créé qu’avec l’aide des défenseurs des droits de l’homme».

Selon le site, «l’exposition, qui avait duré deux heures, avait réuni des dizaines de participants, qui avaient parlé de leurs activités artistiques, et qui avaient critiqué les gouvernements des EAU, du Bahreïn, de l’Arabie saoudite et de l’Égypte».

Il souligna aussi que «plusieurs personnalités n’avaient pas pu participer à l’exposition, comme  l’activiste émirati Ahmad Mansour, qui purge une peine de dix ans en prison, après avoir demandé des réformes au pays».

Dans ce contexte, il est à rappeler que HRW (Human Rights Watch) avait signalé que «les autorités émiraties exploitaient Expo 2020 pour promouvoir une image d’ouverture, qui contredit les efforts déployés pour empêcher les enquêtes méthodiques des droits de l’homme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos