jeudi, septembre 23, 2021

Des comptes émiratis sur les réseaux sociaux espèrent voir le Koweït suivre les pas de la Tunisie

Courrier arabe

À l’ombre des récentes évolutions s’étant produites en Tunisie, des responsables et des activistes émiratis ont lancé une campagne, sur les réseaux sociaux, pour signaler que «le Koweït sera le prochain pays à éradiquer les Frères musulmans».

Le hashtag «#إخوان_الكويت» (les Frères musulmans du Koweït) fut bâtit pour accorder la parole à nombreux responsables et activistes partisans du régime émirati et de Mohamed ben Zayed.

Ils ont prétendu avoir des informations affirmant que «l’expérience tunisienne sera bientôt exportée au Koweït», et indiquant que «des mouvements se préparaient pour changer la situation du pays».

Ils parlèrent «d’un plan visant à cibler les Frères musulmans du Golfe».

Dhahi Khalfan, l’adjoint du chef de la police de Dubaï, a publié un tweet prétendent : «Un coup… Nouveau…Et fort…frappera les Frères musulmans du Golfe».

Il ajouta, d’un ton incitateur : «S’ils ne sont pas repoussés, alors la stabilité est négligée».

Il a déclaré «être en possession d’informations révélant qu’un plan était mis en place pour cibler les Frères du Koweït», bien qu’il n’en décrive aucun détail.

De sa part, Hussein Musharbek, l’ancien chef de soutien opérationnelle a écrit : «Aujourd’hui, on s’est réveillé en Tunisie, et demains si Dieu le veut, ce sera au Koweït…Dites Amen».

Le tweet fut fortement dénoncé par les Koweitiens, et il a dut de le retirer à cause des critiques qu’il avait reçu.

Dès lors, les koweitiens ont dénoncé l’attaque promue contre leur pays, et ont appelé les autorités de leur pays à entreprendre les mesures nécessaires et de poursuivre juridiquement les parties qui cherchent à déclencher une crise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos