Des dizaines de Palestiniens ont souffert d’étouffement, vendredi, lors des affrontements sporadiques en Cisjordanie occupée au cours desquels l’armée d’occupation a fait recours à des balles en caoutchouc et du gaz lacrymogènes.

Présents sur le terrain, des médecins ont affirmé à Anadolu avoir pris en charge plusieurs manifestants victimes d’asphyxie après l’utilisation par l’armée d’occupation au gaz lacrymogène à l’entrée nord des villes de Ramallah et d’al-Bireh, au centre de la Cisjordanie.

En réponse à la nouvelle agressions des forces d’occupation, des dizaine de jeunes palestiniens ont riposté par jets de pierres contre les véhicules appartenant à l’armée d’occupation pour dénoncer le prétendu “accord du siècle”, selon les témoins oculaires.

En effet, des affrontements similaires ont éclaté dans les villes de « Nabi Saleh, Aboud, Bil’in et Badras » à l’ouest de Ramallah, Kafr Qaddum, à l’entrée de la ville méridionale de Qalqilya (nord) et à l’entrée du camp de réfugiés d’Arroub à Hébron (sud).

Il est à rappeler que le le président américain Donald Trump avait annoncé, lors d’une conférence de presse conjointe, tenue le 28 janvier, avec le Premier ministre israélien sortant Benjamin Netanyahu à Washington, a annoncé les détails du prétendu “accord du siècle”. Depuis, la Cisjordanie a été témoins des affrontements sporadiques condamnant le soi-disant «plan de paix» américain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here