samedi, avril 17, 2021

Des pays alimentent les tensions en Méditerranée orientale à des fins de « représailles », affirme le MAE libyen

Le ministre libyen des affaires étrangères, Mohamed Taher Siala, a accusé, lundi, certains pays d’alimenter les tensions en Méditerranée orientale pour des « considérations politiques et à des fins de représailles », mettant en garde contre le risque de dérapage vers des « affrontements et des heurts », et saluant la proposition de la Turquie d’organiser une conférence internationale en vue de discuter des problèmes de la région.

Lors d’une réunion avec son homologue turc Mevlut Cavusoglu à Antalya, dans le sud de la Turquie, Siala a déclaré : « La Méditerranée représente une priorité pour les politiques internationales et régionales, et constitue une source importante de concurrence et parfois même de conflit », selon le site web du ministère libyen des affaires étrangères.

Et d’ajouter : « La signature de l’accord de délimitation des frontières maritimes entre la Libye et la Turquie (le 28 novembre 2019) s’inscrit dans le cadre de la coopération visant à partager les ressources dans les eaux économiques exclusives des deux pays

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos