lundi, mars 8, 2021

«Des pays refusent de rapatrier leur ressortissants depuis le Koweït», affirme le journal koweïtien al-Qabas

Courrier arabe

Des sources diplomatiques koweïtiennes ont déclaré que l’Égypte et plusieurs pays ont refusé de rapatrier leurs ressortissants bloqués au Koweït, leur demandant d’y rester jusqu’à ce que la crise du coronavirus passe.

Le quotidien koweïtien local «al-Qabas» a rapporté, selon des sources, citées sous couverture d’anonymat, que plusieurs pays avaient refusé de rapatrier leurs ressortissants qui se trouvent au Koweït, indiquant que «plusieurs ambassadeurs, avaient signalé qu’il était impossible pour leur pays d’accueillir le grand nombre des ressortissants, car l’opération exposera leurs structures sanitaires à des pressions supplémentaires».

Les sources signalèrent aussi que les ambassadeurs, qui avaient félicité le Koweït, pour les procédures qu’il a mis en place pour lutter contre la pandémie du coronavirus, «avaient affirmé que rapatrier leurs ressortissants nécessitait d’importantes ressources médicales et financières, et des efforts logistiques pour les protéger de la pandémie».

L’Égypte parmi les premiers

Selon les données communiquées par la Direction Centrale des Statistiques à Koweït city, «le nombre de la communauté égyptienne au Koweït est estimé à 800 mille arrivant depuis le fin de 2019», soit en seconde place après l’indienne, qui marque près d’un million de ressortissants.

Le gouvernement koweïtien cherche actuellement à expédier 17 mille enseignants, tous des ressortissants égyptiens, travaillant auprès du ministère de l’éducation, vie que les écoles au pays risquent d’être fermées jusqu’en septembre prochain.

Aujourd’hui, mercredi, le Koweït en est à 743 cas positifs au Covid-19 et à 105 guéris et un décès, selon les communications officielles.

Le virus s’est vit propagé au Golfe, après que l’Iran fut sérieusement touchée, vu le taux élevé de la circulation des citoyens entre Téhéran et ses voisins arabes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos