samedi, février 27, 2021

Des sénateurs républicains et démocrates proposent un projet de loi américain pour faire face à l’extension russe en Libye

Courrier arabe

Un projet de loi a été proposé par quatre membres du comité des relations étrangères au Sénat américain, visant à renforcer la politique américaine adoptée en Libye, afin de parvenir à résoudre le conflit armé, et mettre une stratégie pour faire face à l’extension russe au pays.

«Renforcer la stabilité en Libye» est un projet de loi proposé par les sénateurs républicains «Lindsey Graham» et «Marco Robeo», et les deux sénateurs démocrates «Chris Conners» et «Chris Murphy», dans le but d’imposer des sanctions aux parties impliquées dans le conflit armé en Libye.

Le projet de loi présente une stratégie pour faire face à l’extension russe en Libye, ciblant précisément le groupe «Wagner», responsable de l’envoi des mercenaires russes, qui combattent aux côtés du général libyen à la retraite «Khalifa Haftar».

Il propose également de mobiliser les ressources américaines et les aides humanitaires, pour assister le peuple libyen et le Gouvernement d’union nationale libyen (GNA).

«Les États-Unis sont appelés à jouer un rôle actif, pour mettre fin à la guerre en Libye, en trouvant une résolution politique adéquate», avait noté le sénateur «Chris Conners», en signalant que le conflit déstabilisait la région entière, et offrait aux groupe extrémistes une opportunité de reconstruction et de croissance.

Les Russes et le soutien de Haftar

Le soutien des Russes accordé au général libyen «Khalifa Haftar» fut spectaculairement dévoilé en 2017, après que le chef de l’État-Major général des forces armées de la Fédération de Russie «Valeri Guerassimov» avait rencontré «Khalifa Haftar» pour discuter la fourniture d’armes russes pour ses milices.

Le 7 avril 2019, la Russie a empêché le Conseil de sécurité des Nations unies de lancer une loi interdisant à Haftar d’avancer vers Tripoli, et demanda au Conseil d’appeler toutes les parties à mettre fin à la guerre.

Une guerre, qui déchire le riche pays pétrolier depuis 2011, animée par des forces étrangères, qui cherchent chacune de son côté à protéger ses intérêts stratégiques et économiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos