lundi, octobre 26, 2020

Donald Trump: la mort de Hamza Ben Laden, fils préféré d’Oussama est confirmée

Sa mort avait été annoncée à la fin juillet par le New York Times, NBC News et la BBC. Mais pas confirmée. Jusqu’au samedi 14 septembre. Dans un communiqué publié sur le site de la Maison Blanche, Donald Trump a confirmé la mort d’Hamza Ben Laden, fils préféré d’Oussama Ben Laden, présenté comme son héritier à la tête d’Al-Qaida, et considéré comme le probable successeur de l’Egyptien Ayman Al-Zawahiri à la tête de l’organisation terroriste.

Opération américaine

« Hamza Ben Laden, le haut responsable d’Al-Qaida et fils d’Oussama Ben Laden, a été tué lors d’une opération de contre-terrorisme menée par les Etats-Unis dans la région de l’Afghanistan-Pakistan », déclare le président américain, sans préciser la date exacte de cette opération. « La perte d’Hamza Ben Laden ne prive pas seulement Al-Qaida de son autorité et de sa connexion symbolique à son père, mais sape également d’importantes activités opérationnelles du groupe », a-t-il ajouté. « Hamza Ben Laden a planifié et travaillé avec divers groupes terroristes », a encore déclaré Donald Trump.

Fin août, le ministre de la défense, Mark Esper, avait été le premier responsable américain à s’exprimer publiquement sur la mort d’Hamza Ben Laden. Interrogé lors d’une interview télévisée pour savoir si ce dernier était bien mort, le chef du Pentagone avait alors répondu : « C’est ce que je comprends. » Mais il avait refusé de s’étendre sur la question. « Je n’ai pas les détails. Et si je les avais, je ne suis pas sûr que je pourrais les partager avec vous », avait-il déclaré.

Déchu de sa nationalité saoudienne

Considéré comme le successeur désigné d’Oussama Ben Laden, fondateur du réseau à l’origine des attentats du 11 septembre 2001, Hamza Ben Laden, âgé d’une trentaine d’années, se trouvait au côté de son père en Afghanistan avant les attentats et figurait sur la liste noire américaine des personnes accusées de « terrorisme ». Oussama Ben Laden a été tué lors d’un assaut des forces spéciales américaines contre une propriété au Pakistan, en mai 2011.

Washington avait offert en février une récompense pouvant atteindre un million de dollars pour toute information permettant de retrouver Hamza Ben Laden. Quinzième de la vingtaine d’enfants d’Oussama Ben Laden, fils de sa troisième femme, il avait été déchu en mars de sa nationalité saoudienne.

SourceLe Monde

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

«L’Arabie saoudite pourrait bientôt annoncer la normalisation avec Israël», déclare le directeur du Mossad

Le directeur du Mossad israélien, Yossi Cohen, a déclaré «qu’un accord de normalisation avec l’Arabie saoudite sera prochainement annoncé», tout en signalant que «d’importantes...

L’épidémie hors de contrôle aux États-Unis, où une «troisième vague» touche un grand nombre...

Vendredi 25 octobre, les États-Unis ont comptabilisé un peu plus de 83.000 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, surpassant largement le précédent record...

L’Azerbaïdjan a détruit six S-300 arméniens dans le Haut-Karabakh, selon son Président

Les forces armées azerbaïdjanaises ont détruit six systèmes de missiles antiaériens S-300 arméniens au cours des combats qui se poursuivent dans le Haut-Karabakh, a annoncé le...

Le gouvernement israélien entérine l’accord de normalisation avec le Bahreïn

Le gouvernement israélien a entériné, dimanche, l’accord de normalisation avec le Bahreïn. Il doit par la suite le soumettre à la Knesset pour sa ratification finale, selon le...

Barrage de la Renaissance : L’UE appelle l’Egypte, l’Ethiopie et le Soudan à trouver...

L’Union européenne a invité, samedi, l’Egypte, l’Ethiopie et le Soudan à travailler rigoureusement pour trouver un accord sur le grand Barrage de la Renaissance. C’est...