jeudi, avril 22, 2021

Tunisie : reprise des protestations à Tataouine suite à l’arrestation d’un activiste

L’arrestation du coordinateur général du sit-in d’El-Kamour, Dhaou Ghoul, avait suscité, mardi, de vives protestations dans la ville de Tataouine dans le sud de la Tunisie.

Dhaou Ghoul avait été arrêté, lundi, une semaine après avoir conclu un accord définitif avec le gouvernement tunisien pour mettre fin à 4 ans de protestations dans la région.

Le correspondant de l’Agence Anadolu avait rapporté que les protestataires avaient mis le feu à des pneus lors d’une manifestation tenue devant le siège du tribunal de première instance dans la ville de Tataouine.

Les manifestants avaient hissé des pancartes appelant les autorités à libérer leur leader.

Le porte-parole de la coordination du sit-in, Tarek Haddad, avait déclaré à l’Agence Anadolu qu’ « après le règlement du dossier d’El-Kamour, on est surpris aujourd’hui par l’arrestation du coordinateur général du sit-in, alors qu’il était prévu dans l’accord de renoncer aux poursuites judiciaires à l’encontre des protestataires ».

Les médias tunisiens ont rapporté d’après le porte-parole de la coordination du sit-in d’El-Kamour, Tarek Haddad, que le coordinateur général du sit-in d’El-Kamour, Dhaou Ghoul, a été finalement libéré, mardi.

Le gouvernement tunisien avait annoncé, le 7 novembre courant, avoir conclu un accord définitif avec les protestataires d’El Kamour dans la ville de Tataouine dans le sud de la Tunisie après plus d’un mois de négociations.

La présidence du gouvernement tunisien avait salué, dans un communiqué officiel, l’accord représentant “une solution définitive” au conflit “El Kamour”, déclenché en 2017.

L’accord conclu prévoit la réouverture de la station de pompage de pétrole et de gaz du désert (les centrales électriques les plus importantes) en échange de la mise en œuvre des engagements gouvernementaux.

Cet accord définitif entre le gouvernement et les protestataires d’El Kamour a été conclu après plus d’un mois de négociations en raison des vives protestations appelant à la satisfaction des revendications des habitants de la région.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos