mercredi, octobre 21, 2020

Égypte : 7 organisations de défense des droits de l’homme demandent la libération des détenus du 20 septembre

Courrier arabe

Dans un communiqué commun, 7 organisations de défense des droits humains ont appelé mercredi passé à libérer immédiatement les personnes arrêtées arbitrairement lors des manifestations pacifiques durant ces derniers jours en Égypte, et à mettre fin à ce qu’elles ont qualifié de « terrorisme » contre les défenseurs des droits de l’Homme.

Les signataires du communiqué sont : Justice For Human Rights, Human Rights Monitor, El Shehab For Human Rights, Najda Human Rights, Salam International Organization, la Coordination égyptienne pour les droits et les libertés et AFD International.

Les septs organisations ont fait observer que des avocats et des militants des droits de l’Homme ont été arrêtés sans fondement juridique, soulignant la nécessité de libérer les deux avocates « Mahinour al-Masry » et « Sahar Ali ».

Les mêmes organisations ont appelé à respecter la Constitution et les pactes internationaux, et à ne pas porter atteinte au droit à la manifestation et à l’assemblée paisible. Elles ont également demandé aux forces de sécurité de ne pas recourir à la violence et de protéger les citoyens.

Elles ont exprimé leur profonde inquiétude vis-à-vis des arrestations arbitraires de nombreux citoyens depuis vendredi passé dans différents gouvernorats pour avoir participé à des manifestations pacifiques, ajoutant que les forces policières ont aspergé les manifestants de gaz lacrymogènes et les ont dispersé en plus d’avoir arrêté près de 1000 personnes.

Selon le même communiqué, des activistes politiques ont été arrêtés à leur domicile à l’aube durant ces derniers jours tandis que les arrestations arbitraires et les enlèvements de manifestants, d’activistes, d’avocats, et de militants des droits humains se poursuivent.

Les septs organisations ont insisté sur le fait que « le droit à la liberté d’expression et à l’assemblée paisible sont des droits fondamentaux de l’Homme garantis par toutes les constitutions et les lois nationales ainsi que par toutes les conventions internationales ».

Rappelons que l’entrepreneur et acteur égyptien Mohammed Ali a invité les Égyptiens à organiser des manifestations de masse vendredi prochain pour réclamer le départ d’al-Sissi après le succès de son appel lancé la semaine dernière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Un reportage d’al-Jazeera pousse un haut responsable chypriote à démissionner

À Chypre, le président de la chambre des représentants, Demetris Syllouris, a présenté jeudi sa démission, suite à la publication d’un reportage, sur la...

Libye : Les routes vers al-Jofrah définitivement coupées alors que les 5+5 cherchent une...

En Libye, la chambre opérationnelle de Syrte et d’al-Jofrah a annoncé, aujourd’hui mardi, que «toutes les routes qui mènent à al-Jofrah seraient définitivement coupées»,...

Début de la 2e journée des pourparlers du Comité militaire mixte libyen 5+5 à...

La 2e journée de la quatrième série de pourparlers du Comité militaire mixte libyen 5+5, a débuté, mardi, au siège des Nations unies à Genève. C’est ce qui ressort de la...

Les Emirats arabes unis veulent ouvrir une ambassade en Israël

Les Emirats Arabes Unis ont exprimé, mardi, leur souhait d'ouvrir une ambassade en Israël, dans le but de renforcer les relations diplomatiques entre les...

Des parlementaires européens appellent au boycott du sommet du G20 présidé par l’Arabie saoudite

Des parlementaires européens ont appelé les dirigeants de leurs pays et les responsables de l'Union européenne à ne pas participer au Sommet du G20, qui se tiendra le...