samedi, novembre 27, 2021

En Iran, grâce pour 10 mille condamnés à l’occasion du Nouvel An

Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei graciera 10 mille prisonniers, dont des activistes politiques, à l’occasion du nouvel an iranien (Nowruz) et du mois de Rajab.

C’est ce qui ressort des déclarations du porte-parole du pouvoir judiciaire en Iran, Ghulam Hussain Ismaili, selon la télévision d’État iranienne.

« Ceux qui seront graciés sur ordre de Khamenei ne retourneront pas en prison, a indiqué le porte-parole. Près de la moitié des détenus pour des affaires liées à la sécurité (délits mineurs) seront également graciés. »

Ismaili avait annoncé, mardi, que l’Iran avait remis en liberté conditionnelle environ 85 mille détenus, dont des prisonniers politiques, dans le cadre des mesures de lutte contre l’épidémie de coronavirus.

Selon les dernières données publiées, le nombre de décès dus au coronavirus en Iran a atteint 988 morts, tandis que le nombre des personnes testées positives dépasse les 16 000 cas.

Le dernier bilan des victimes du coronavirus fait état de près de 217 000 cas avérés de contamination, dans 172 pays et territoires, dont plus de 8 900 sont décédés, la plupart en Chine, en Italie, en Iran, en Espagne, en Corée du Sud, en Allemagne, en France et aux États-Unis.

La propagation mondiale du virus a contraint de nombreux pays à fermer leurs frontières, à suspendre les liaisons aériennes et maritimes, à annuler de nombreux événements et à empêcher les rassemblements, y compris les prières collectives.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos