mardi, juillet 27, 2021

Coronavirus: L’épidémie fait plus de 2 000 morts, et infecte plus de 75000 personnes

Depuis dimanche 9 février, le nouveau coronavirus apparu en Chine, le SRAS-CoV-2, a officiellement causé plus de décès que le coronavirus du SRAS de 2003 (syndrome respiratoire aigu sévère), qui avait frappé entre novembre 2002 et l’été 2003. Le nombre symbolique des mille morts a été dépassé deux jours plus tard et atteint désormais 2 000 morts. Pour le SRAS, le pic s’était élevé à 813 morts en juillet 2003, en comptant des cas « suspectés », puis avait été revu à la baisse, à 774 morts, au moment du bilan définitif.

Le bilan humain du nouveau coronavirus a largement dépassé celui du SRAS

Nombre de cas mortels de Covid-19 en 2019-2020 vs. nombre de cas mortels de SRAS en 2002-2003.

Jour où l’OMS est informée de l’épidémienCov (2019)SRAS (2003)

051015202530354146525864707681879399105111118125132139146130135140145150
5001 5002 500
Jour +44 (12 février 2020)
1 118 décès confirmés de Covid-19
Note : les données ne partent qu’à J + 22 (Covid-19) et J + 34 (SRAS) parce qu’il n’existe pas de données fiables et continues avant ces dates, dû à la fois au retard de la réaction des autorités chinoises et au manque de fiabilité des premiers diagnostics.

Si l’on prend pour point de départ le moment où l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a été informée par la Chine de l’épidémie, le 31 décembre 2019, on constate que la rapidité de la propagation du 2019-nCoV est bien supérieure à celle du SRAS. Au 51e jour, l’épidémie actuelle a déjà touché plus de 75 000 personnes, soit environ neuf fois plus que toutes celles qui ont été atteintes par le SRAS (8 096 cas).

L’épidémie du nouveau coronavirus est nettement plus rapide que celle du SRAS en 2003

Nombre de cas confirmés de Covid-19 en 2019-2020 vs. nombre de cas reportés ou suspects de SRAS en 2002-2003.

Jour où l’OMS est informée de l’épidémienCov (2019)SRAS (2003)

051015202530354146525864707681879399105111118125132139146185135140145150
20 00060 000
Note : les données ne partent qu’à J + 22 (Covid-19) et J + 34 (SRAS) parce qu’il n’existe pas de données fiables et continues avant ces dates, dû à la fois au retard de la réaction des autorités chinoises et au manque de fiabilité des premiers diagnostics.
SourceLe Monde

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos