jeudi, avril 15, 2021

Envoyées aux milices en Libye et au Yémen, des sénateurs veulent priver les Émirats arabes unis des armes américaines

Courrier arabe

Ayant affirmé que les Émirats arabes unis (EAU) utilisaient les armes américaines pour armer les milices en Libye et au Yémen, des membres au Sénat américain ont proposé des initiatives législatives, pour restreindre les ventes d’armes proposées par l’administration de Donald Trump à Abou Dhabi.

Le journal américain, Politico, a noté jeudi, que «les législations furent proposées par 3 sénateurs, les deux démocrates Robert Menendez, et Chris Murphy, ainsi que le républicain Rand Paul».

De sa part, Chris Murphy a noté sur Twitter : «Les EAU ont violé la loi internationale en Libye et au Yémen, et malgré qu’Abou Dhabi soit l’un de nos fidèles alliés, nous sommes obligés de reconnaitre qu’elle a à son fictif une longue histoire lors de laquelle elle avait livré des armes américaines à des milices extrémistes».

Murphy, qui est très proche de Joe Biden, le vainqueur des dernières élections présidentielles américaines a ajouté : «Dans le passé, Abou Dhabi a violé les conditions imposées à l’utilisation de nombreuses armes qu’elle a acheté auprès des États-Unis, en utilisant certaines d’entre elles dans les guerres en cours, en Libye et au Yémen».

La normalisation avec Israël ne lui fera pas de faveur   

«J’encourage la normalisation des relations entre Israël et les EAU, mais rien en cet accord ne nous oblige à inonder la région avec encore plus d’armes ni à encourager une dangereuse course d’armement», avait-il ajouté.

Rappelons que le 6 novembre dernier, l’agence de presse, Reuters avait indiqué que «l’administration américaine avançait pour conclure un accord avec les EAU, afin de lui vendre des drones développé de type MQ-9B».

Reuters avait affirmé, selon des sources renseignées, que «le MAE américain avait envoyé une lettre non officielle au Congrès, lui informant «qu’il prévoyait de vendre 15 drones aux EAU avec la possibilité d’ajouter 3 autres, dans le cadre d’un accord conclu à 2,9 milliards de dollars entre Abou Dhabi et Washington».

Ces révélations avaient alors poussé les sénateurs à annoncer, mercredi dernier, «qu’ils prévoyaient de présenter 4 différentes législations pour entraver les efforts fournis par l’administration de Trump et qui visent à vendre des drones et des armes aux EAU, à plus de 23 milliards de dollars».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos