samedi, avril 10, 2021

Erdogan accuse la Russie d’agiter le conflit libyen en soutenant Haftar

Courrier arabe

Le président turc «Recep Tayip Erdogan» a déclaré que la Russie enflammait le conflit libyen, en soutenant le général à la retraite «Khalifa Haftar».

Le journal turc «Hurriyet» a rapporté, selon le président, que la Russie contrôlait la guerre en Libye et agiter la situation.

Erdogan a, encore une fois, attaqué la compagnie russe «Wagner», l’accusant de soutenir Haftar, et affirmant que son pays restera toujours aux côté du Gouvernement d’union nationale (GNA), et ce, selon les termes de l’accord de sécurité signé l’année dernière.

Il a également attaqué les pays occidentaux, qui soutiennent Haftar, sans citer de noms précis. «L’occident soutien toujours cet homme. On lui offre des armes, des munitions et de l’argent», avait-il déploré.

La Russie rejette des accusations

Par ailleurs, et en réponse aux accusations turques, la chaîne russe, «Russia Today», signala que «Michael Jdanov», le vice-ministre russe des Affaires étrangères, a déclaré que les prétentions d’Erdogan au sujet de la Russie ne concordaient pas avec la réalité des faits.

Le GNA ne sait plus où il en est

D’un autre côté, en Libye, le président du GNA, «Fayez al-Sarraj», avait rappelé que la conférence de Berlin avait conclu que la résolution politique était la solution la plus adéquate pour résoudre le conflit au pays.

Il ajouta, lors d’une conférence de presse, tenue samedi à Tripoli, que «parler des deux chemins politique et économique sans établir un cessez-le-feu était une sorte délire».

«Al-Sarraj» estima n’avoir aucun partenaire de paix, «et pour cette raison nous restons sur nos gardes», avait-il noté, en soulignant qu’après 10 mois d’échec, il était temps pour que Haftar et ses alliées comprennent que leur pari était perdu.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos