jeudi, mai 26, 2022

La forte demande pousse le Qatar à augmenter sa production de gaz à 64%

Le ministre de l’Energie du Qatar, Saad Charida al-Kaabi, a signalé...

La Russie suspend l’approvisionnement de la Finlande en électricité

La plus grande compagnie d'électricité de Russie, Inter Rao,...

Diplomate tunisien : « Une visite prévue du Président Kaïs Saïed en Russie »

Une source diplomatique tunisienne a révélé que des efforts...

L’Allemagne et l’Autriche se disent prêtes à payer le gaz russe en roubles

L'Allemagne et l'Autriche se sont dites prêtes à payer...

L’Allemagne serait sur le point de fournir des chars antiaériens à l’Ukraine

Les médias allemands ont rapporté, ce mardi, que Berlin...

États-Unis: un homme noir asphyxié par un policier dans la ville de Minneapolis

George Floyd, un citoyen américain noir, a été victime de la violence policière dans la ville de Minneapolis, dans l’État du Minnesota.

Garde de sécurité dans un restaurant, suspecté d’avoir tenté de payer avec un faux billet dans un marché, Floyd est décédé, lundi 25 mai, lors de son arrestation brutale : Floyd à terre sur le ventre, un policier l’immobilise en mettant son genou sur son cou, l’empêchant ainsi de respirer.

Une passante a filmé la scène pour la partager sur les médias sociaux. On entend Floyd crier pour de l’air, alors que d’autres passants avertissent les policiers pour qu’ils arrêtent la brutalité. Quelques minutes plus tard, Floyd est décédé à l’hôpital où il est transporté.

Les quatre policiers ont été limogés après l’incident qui a remis en question le racisme et la violence policière dans le pays, une nouvelle fois.

Le maire de Minneapolis, Jacob Frey a présenté ses excuses aux habitants noirs de la ville, pour cette violence policière.

« Être Noir, ne doit pas être une peine de mort, a-t-il dit. Nous avons regardé un policier écraser le cou d’un homme noir par son genou, pendant cinq minutes. Cinq minutes! Si une personne vous demande de l’aide, vous devrez l’aider. Ce policier manquait du sens de l’humanité fondamental. »

Il s’est réjoui du limogeage des policiers.

Des milliers de gens se sont rassemblés sur l’endroit de l’interpellation, pour déposer des fleurs. Certains portaient des pancartes où on lisait « Je ne peux pas respirer », « Policiers racistes meurtriers du Ku Klux Klan », alors que d’autres ont cassé les vitres des magasins et ont endommagé un véhicule policier.

Les forces de l’ordre ont dispersé la foule avec des gaz lacrymogènes.

-« Black Lives Matter »

En 2014, le citoyen noir, Eric Garner était décédé de la même façon à New York, asphyxié lors de son arrestation. Un mois après la mort de Garner, Michael Brown, un jeune âgé de 18 ans, sans arme, avait été tué par les policiers à Ferguson, district de l’État du Missouri. Le mouvement « Black Lives Matter » était alors né, signifiant que « Les vies des Noirs comptent ».

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos