jeudi, décembre 1, 2022

Fin de la Conférence de Berlin sur la Libye par un appel au respect de l’embargo sur les armes

Les participants à la conférence de Berlin ont convenu, dimanche, de respecter la résolution de l’ONU interdisant le transfert d’armes vers la Libye.

C’est ce qui ressort du discours de la chancelière allemande, Angela Merkel, lors d’une conférence de presse tenue au terme de la Conférence de Berlin sur la Libye, à laquelle ont participé 12 pays et un certain nombre d’organisations internationales et régionales, et qui a duré environ 4 heures.

« Nous sommes tous tombés d’accord sur la nécessité de respecter l’embargo sur les armes à destination de la Libye et de veiller à ce que cette interdiction soit surveillée de manière plus ferme par rapport au passé », a déclaré Merkel.

Et d’ajouter : « Nous avons convenu d’un mécanisme qui oblige toutes les parties à se conformer à la résolution des Nations Unies interdisant les armes à destination de la Libye ».

Merkel a indiqué que les participants à la conférence ont convenus de ne fournir aucun soutien militaire aux parties en conflit en Libye, tant que le cessez-le-feu se poursuivait.

Et de poursuivre: « Les participants à la conférence ont convenu de ne pas s’immiscer dans le conflit libyen, tant que le cessez-le-feu est respecté « .

Dans ce contexte, Merkel a souligné que la Turquie, la Russie, l’Égypte et les Émirats arabes unis ont mis l’accent sur l’importance du cessez-le-feu et de la trêve, notant que cette position « a facilité la position des Européens allant dans le même sens ».

« Les participants continueront de tenir d’autres réunions régulières pour assurer la poursuite du processus (politique) jusqu’à ce que les Libyens obtiennent leur droit à la paix », a-t-elle ajouté

Et d’expliquer : « Des noms ont été proposés pour former le Comité militaire (5 + 5) pour discuter du cessez-le-feu en Libye, qui se réunira la semaine prochaine. »

La chancelière allemande a noté que « Al-Sarraj (chef du gouvernement libyen d’entente, internationalement reconnu) et le général à la retraite Khalifa Haftar sont ici à Berlin, mais ils n’ont pas pris part à la conférence et nous nous attendons à ce qu’ils adhèrent à ce qui a été convenu ».

De son côté, le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a souligné que les signatures recueillies aujourd’hui sur l’accord relatif à la Libye « ne sont pas suffisantes ».

« Les pays qui n’ont pas été invités aujourd’hui auront l’occasion de participer aux prochaines réunions des quatre comités qui discuteront des aspects de la crise, notamment les questions d’ordre militaire et économique », a-t-il déclaré

Et d’ajouter: « Nous savons que le travail vient de commencer ». Haas a également salué « l’esprit de coopération » qui a été observé parmi les participants à la conférence.

Le ministre allemand des Affaires étrangères a noté que les participants « ont convenu de créer un comité de suivi pour assurer la mise en œuvre des décisions prises lors de la conférence ».

La conférence de Berlin sur la Libye s’est tenue dimanche, avec la participation de 12 pays: les États-Unis, la Russie, la France, le Royaume Uni, la Chine, l’Allemagne, la Turquie, l’Italie, l’Égypte, les Émirats, l’Algérie et le Congo, ainsi que 4 organisations internationales et régionales: les Nations Unies, l’Union européenne, l’Union africaine et la Ligue arabe.

Les forces de Haftar ont lancé, depuis le 4 avril, une offensive pour contrôler la capitale, Tripoli, siège du gouvernement d’entente nationale internationalement reconnu, ce qui a fait échouer les efforts des Nations Unies pour organiser une conférence de dialogue entre les Libyens.

SourceAgences

Dernières infos

Le président de la Fédération française de football prend la défense du Qatar et dénonce des critiques excessives

Le président de la Fédération française de football (FFF),...

Plus de 300 personnes ont été tuées depuis le début des manifestations en Iran

Le commandant de l'armée de l'air des Gardiens de...

La marine israélienne intensifie son activité militaire au large de Gaza

L'armée israélienne a révélé, mardi, que les patrouilles navales...

Cisjordanie: l’armée israélienne démolit deux maisons appartenant à des Palestiniens

L'armée israélienne a démoli, mardi, deux maisons dans l'est...

À ne pas rater

Le président israélien en visite à Bahreïn et aux Émirats arabes unis en décembre prochain

Le président israélien Isaac Herzog se rendra au royaume...

Netanyahu : « Mohammed bin Zayed m’a invité à visiter Abu Dhabi »

L'ancien Premier ministre israélien, vainqueur des dernières élections législatives...

Le président des Émirats arabes unis en visite en Russie mardi

Le président des Émirats arabes unis (EAU), Cheikh Mohamed...

L’indice PMI des Émirats arabes unis chute pour la première fois en 3 mois

L'agence de notation financière Standard & Poor's Global (S&P)...

Algérie-Tunisie: Lamamra reçu à Tunis par Saïed

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a effectué, ce samedi, une visite de travail en Tunisie en sa qualité d'envoyé spécial du...

Libye : Bathily et le Qatar appellent à des élections urgentes pour mettre fin à la crise du pays

Le Représentant spécial pour la Libye et Chef de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL), Abdoulaye Bathily, a indiqué s’être arrangé...

Plus de 50 mille migrants morts ou disparus dans le monde depuis 2014 (OIM)

Plus de 50 000 décès ont été enregistrés sur les différentes routes migratoires du monde depuis 2014, a indiqué, mercredi, l’Organisation internationale pour les...

Le MAE grec rencontre Haftar à Benghazi, après avoir annulé une visite à Tripoli

Le chef de la diplomatie grecque, Nikos Dendias, a rencontré jeudi, le chef des forces armées dans l'Est de la Libye, Khalifa Haftar, dans...

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here