Les forces du gouvernement libyen d’entente nationale, internationalement reconnu, ont annoncé que les milices de Khalifa Haftar ont violé, jeudi, le cessez-le-feu, après avoir bombardé le complexe pétrolier d’Al-Brega, situé sur la route de l’aéroport, au sud de la capitale, Tripoli.

Mohamed Qanounou, porte-parole des forces du gouvernement libyen d’entente nationale, a déclaré dans un communiqué publié par le centre d’informations de l’opération « Volcan de la Colère », que le bombardement avait été effectué avec des mortiers et avait causé des dégâts matériels dans le complexe pétrolier.

Dans le même contexte, un correspondant d’Anadolu a rapporté que la milice de Haftar a tiré sur les positions des forces gouvernementales sur l’axe d’Al-Rawajeh, dans la région de Gasr Garabulli (Castelverde) (50 km à l’est de Tripoli).

Gasr Garabulli (Castelverde) est situé sur la route côtière entre Tripoli et la ville de Misrata (200 km à l’est de Tripoli), qui est empruntée par les voyageurs en provenance et à destination de l’aéroport de Misrata, en particulier depuis la fermeture fréquente de l’aéroport Mitiga de Tripoli, en raison des bombardements répétés qui le prennent pour cible.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here