lundi, janvier 18, 2021

France: 50 personnalités disent non à l’islamophobie

Plus de 50 personnalités françaises appellent à une grande mobilisation le 10 novembre à Paris, pour dire « stop à l’islamophobie », dans une tribune publiée vendredi dans le journal Libération.

À l’initiative de plusieurs organisations dont le CCIF (Collectif Contre l’Islamophobie en France) et la plateforme L.E.S. Musulmans, le texte a été signé par de nombreux acteurs politiques de gauche, des responsables associatifs ou encore des artistes.

« Depuis bien trop longtemps, les musulmanes et les musulmans en France sont la cible de discours venant parfois de «responsables» politiques, d’invectives et de polémiques relayés par certains médias, participant ainsi à leur stigmatisation grandissante » dénoncent les auteurs de la tribune.

Ils estiment que « depuis des années, la dignité des musulmanes et des musulmans est jetée en pâture, désignée à la vindicte des groupes les plus racistes (…) sans que soit prise la mesure de la gravité de la situation ».

Ainsi, la tribune publiée dans les colonnes du journal Libération lance un appel à « toutes les organisations, toutes les associations, tous les collectifs, toutes les fédérations de parents d’élèves, tous les partis politiques, toutes les personnalités, tous les médias, toutes les personnes solidaires à se joindre à cet appel solennel et à répondre présent à la marche du 10 novembre prochain ».

Les manifestants auront pour mot d’ordre de dire « stop à l’islamophobie » mais au delà de ce slogan généraliste, ils veulent également alerter sur un certain nombre de dérives qui ont conduit ces dernières semaines à libération de la parole islamophobe.

Les organisateurs de l’événement manifesteront pour dire « stop aux discours racistes qui se déversent sur nos écrans à longueur de journée, dans l’indifférence générale et le silence complice des institutions étatiques chargées de lutter contre le racisme ».

Ils s’élèveront également contre « les discriminations qui visent des femmes portant le foulard, provoquant leur exclusion progressive de toutes les sphères de la société ».

Les signataires de la tribune fustigent également « les délations abusives jusqu’au plus haut niveau de l’Etat contre des musulmans dont le seul tort serait l’appartenance réelle ou supposée à une religion ».

Enfin, ils diront « stop aux violences et aux agressions contre les musulmanes et les musulmans, qui se retrouvent progressivement déshumanisés et stigmatisés, faisant d’eux des terroristes potentiels ou des ennemis de l’intérieur » et « aux dispositifs de surveillance de masse qui conduisent à une criminalisation pure et simple de la pratique religieuse ».

Cet appel à manifester, a l’avantage de rassembler de nombreuses personnalités venant d’horizons divers et variés comme l’ancien candidat à la présidentielle de 2017 Benoit Hamon, la journaliste Rokhaya Diallo, l’ancien footballeur Vikash Dhorasso ou encore le rappeur Fianso.

Plusieurs milliers de manifestants contre l’islamophobie s’étaient déjà rassemblés dans de nombreuses grandes villes de France dimanche 27 octobre.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos