samedi, juin 19, 2021

France : Enquête ouverte après la diffusion d’images de violences policières contre un manifestant

Le préfet de police de Paris, Didier Lallement, a demandé l’ouverture d’une enquête après la diffusion, sur les réseaux sociaux, d’images de violences policières sur un participant à la manifestation contre la loi « sécurité globale », selon une information rapportée samedi par la presse locale.

La séquence vidéo, publiée sur Twitter, montre un commissaire de police, frapper à coups de matraque un manifestant avant qu’il ne chute au sol.

D’après les chiffres publiés par le ministère de l’intérieur, un peu plus de 5 mille personnes ont manifesté à Paris contre la très controversée loi « sécurité globale ».

La place Beauvau (ministère de l’intérieur) précise que les forces de l’ordre ont procédé à 28 interpellations, sans détailler combien d’entre elles ont conduit à un placement en garde à vue.

A travers le pays, pas moins d’une cinquantaine de rassemblement ou manifestations se sont tenues dans la plupart des grandes villes de France.

Les protestataires pointent du doigt une terrible dérive autoritaire et liberticide de l’exécutif aux mains du président Emmanuel Macron.

Le gouvernement est très fortement critiqué tant pour sa loi dite « sécurité globale », qui entend restreindre les possibilités de filmer les forces de l’ordre, que pour sa loi contre un prétendu « séparatisme » qui propage toutes sortes de préjugés et clichés sur les musulmans.

Si l’article 24, qui provoque les plus grandes crispations, a été suspendu pour être totalement réécrit par le Sénat, les militants réclament le retrait de l’ensemble du projet de loi.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos