samedi, octobre 31, 2020

France: Le contre-espionnage français à Marseille a identifié un espion russe

Le consulat général russe à Marseille a qualifié de «salle insinuation» la publication du Monde sur un prétendu «espion» russe qui aurait occupé des postes diplomatiques en France et en Suisse mais aurait ensuite été démasqué par les services de renseignement de ce dernier pays.

Des diplomates russes qui travaillent dans le consulat général russe à Marseille ont réagi à l’article publié par Le Monde ce jeudi où le quotidien qualifie le consulat en question de «nid du GRU en France» et raconte l’opération des renseignements helvétiques et français visant à démasquer le prétendu «espion» russe Sergueï Jeltikov.

Selon Le Monde qui se réfère au Service de renseignement de la Confédération suisse (SRC), M.Jeltikov «aurait servi de relais logistique et aurait veillé à la sécurité» des agents du GRU Evgueni Serebriakov et Alexeï Morenets, en mars 2017, à Lausanne, lors d’une opération de piratage informatique visant l’Agence mondiale antidopage (AMA). Le Monde prétend qu’il aurait également organisé la venue des personnes en question pour une autre opération contre le laboratoire fédéral atomique, biologique et chimique de Spiez, au sud de Berne, habilité notamment par l’OIAC et l’AMA.

M.Jeltikov, poursuit le quotidien, a été dénoncé comme espion par la Suisse en 2018. Toutefois, le renseignement helvétique était déjà au courant de ses activités depuis la fin 2016 grâce au contre-espionnage français qui l’avait suivi alors qu’il occupait les fonctions de vice-consul au consulat de Marseille.

Le Monde affirme que M.Jeltikov «faisait profil bas» et que, malgré son poste, personne au sein de la communauté russe à Marseille n’a de souvenir de lui. Le ministère français des Affaires étrangères ne connaissait pas non plus son existence, précise le quotidien. Quoi qu’il en soit, les autorités suisses ont levé son immunité diplomatique seulement après que, selon Le Monde, Serebriakov et Morenets ont été arrêtés, en avril 2018, à La Haye, avec «deux autres agents russes, près d’une voiture pleine de matériel d’interception électronique garée au pied de l’OIAC».

SourceSPUTNIK

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

MEE parle des crimes commis, en Libye, par les mercenaires de Wagner

Le site britannique, Middle East Eye, a mis la lumière sur les crimes commis par les mercenaires de la compagnie russe Wagner, dans différentes...

Sources : «Rafah sera bientôt ouvert et les fruits des rencontres égypto-palestiniennes seront cueillis»

Des sources égyptiennes privées ont révélé que «le Caire a décidé de rérouvrir le point de passage de Rafah de façon presque permanente, durant...

Qatar : Le gouvernement présente du nouveau concernant le bébé jeté à la poubelle de...

Le bureau chargé de la communication au gouvernement du Qatar, a lancé aujourd’hui vendredi, un nouveau communiqué, au sujet de l’affaire où un groupe...

Le prince héritier saoudien convoqué par un tribunal américain via WhatsApp

Le tribunal de Washington, aux États-Unis, a convoqué le prince héritier de l’Arabie saoudite, Mohamed ben Salmane (MBS), et 9 autres responsables saoudiens, via...

Azerbaïdjan : 91 civils tués par les bombardements arméniens

Les attaques arméniennes contre les territoires azerbaïdjanais ont fait 91 morts et 400 blessés parmi les civils, a fait savoir le parquet général azerbaïdjanais. Dans un communiqué rendu public, vendredi,...