samedi, août 15, 2020

France: Macron confie à l’historien Benjamin Stora une mission sur « la mémoire de la guerre d’Algérie »

Décidé à faire avancer les relations entre Paris et Alger, le chef de l’État a confié vendredi une mission à l’historien Benjamin Stora pour que « l’histoire de la guerre d’Algérie soit connue et regardée avec lucidité ». Ce dernier devra rendre ses conclusions d’ici la fin de l’année.

 

Emmanuel Macron a reçu, vendredi 24 juillet, l’historien Benjamin Stora et lui a confié une mission sur « la mémoire de la colonisation et de la guerre d’Algérie », en vue de favoriser « la réconciliation entre les peuples français et algérien », a annoncé l’Élysée.

Cette mission, dont les conclusions sont attendues à la fin de l’année, « permettra de dresser un état des lieux juste et précis du chemin accompli en France sur la mémoire de la colonisation et de la guerre d’Algérie, ainsi que du regard porté sur ces enjeux de part et d’autre de la Méditerranée », a expliqué la présidence.

Dans une démarche parallèle, le président algérien Abdelmadjid Tebboune avait annoncé dimanche avoir nommé le docteur Abdelmadjid Chikhi, directeur général du centre national des archives algériennes, pour mener un travail de « vérité » sur les questions mémorielles entre les deux pays.

Né en 1950 à Constantine en Algérie, Benjamin Stora est l’un des spécialistes les plus réputés de l’histoire de l’Algérie, en particulier de la guerre (1954-1962) qui déboucha sur l’indépendance du pays.

Dans la lettre de mission de Benjamin Stora, Emmanuel Macron indique qu' »il importe que l’histoire de la guerre d’Algérie soit connue et regardée avec lucidité. Il en va de l’apaisement et de la sérénité de ceux qu’elle a meurtries ». Pour lui, il en va aussi « de la possibilité pour notre jeunesse de sortir des conflits mémoriels ».

« Une volonté nouvelle de réconciliation des peuples français et algérien »

« Je souhaite m’inscrire dans une volonté nouvelle de réconciliation des peuples français et algérien », écrit le président. Car « le sujet de la colonisation et de la guerre d’Algérie a trop longtemps entravé la construction entre nos deux pays d’un destin commun en Méditerranée ».

Signe fort d’un dégel dans les relations entre l’Algérie et l’ancienne puissance coloniale, Paris a remis début juillet les restes de 24 combattants algériens tués au début de la colonisation française au XIXe siècle. Un geste considéré comme « un grand pas » par Alger.

« À travers ce genre de geste, la France redécouvre son Histoire », avait estimé Benjamin Stora dans un entretien à l’AFP. Pour lui, « il y a un mouvement mondial de réappropriation de l’histoire des peuples et la France ne peut pas passer à côté de ça ».

La mission confiée par Emmanuel Macron doit permettre « à Benjamin Stora de formuler librement des recommandations sur les prochaines étapes de ce travail de vérité et de mémoire », selon l’Élysée.

Depuis le début de son quinquennat, Emmanuel Macron a reconnu que Maurice Audin, mathématicien pro-indépendance disparu en 1957, était bien « mort sous la torture du fait du système institué alors en Algérie par la France ». Il a aussi honoré les harkis, ces combattants algériens ayant servi la France avant d’être abandonnés par Paris dans des conditions tragiques.

SourceAgences

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières infos

Covid-19 : 10 nouveaux décès en Algérie et 3 en Libye

L’Algérie a annoncé, vendredi, avoir déploré dix décès liés à la pandémie de la Covid-19 et la Libye en a recensé 3 morts. Le ministère...

L’affaire du blocus aérien imposé au Qatar marque de nouvelles évolutions

Selon le site américain Bloomberg, les quatre pays originaires du blocus du Qatar ont déclaré qu’ils avaient interdit l’aviation qatarie d’utiliser leurs espaces aériens...

Les Palestiniens brûlent des portraits du prince héritier émirati, Mohammed ben Zayed

Plusieurs Palestiniens ont brûlé, vendredi, des portraits du prince héritier des Emirats arabes unis (EAU), Mohammed ben Zayed, lors de manifestations en Cisjordanie, dénonçant...

Égypte : Revu des évènements marquants des massacres de Rabia et d’al-Nahda

À l’occasion du 7ème anniversaire des violentes dispersions des sit-in de Rabia et d’el-Nahda, le 14 août 2013 en Égypte, Courrier arabe a établi...

La dégradation des situations de vie dans les régions de l’est libyen menace-t-elle le...

En Libye, des médias locaux et internationals signalent que la dégradation de la situation de vie et des conditions sécuritaires, ainsi que la crise...